DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’UE veut se préparer à une seconde vague de coronavirus

euronews_icons_loading
L’UE veut se préparer à une seconde vague de coronavirus
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne s’engage dans le déconfinement. Pourtant cet allègement des restrictions se déroule sur fond d’inquiétude. Les 27 craignent une nouvelle vague de coronavirus après l’été. Des courbes d’infection à la baisse et des températures à la hausse pourraient entrainer un peu de laisser-aller parmi les citoyens moins enclins à respecter les règles d’hygiène et de distanciation sociale. Des questions concernent aussi le calendrier de cette seconde vague épidémique.

Dans ces conditions la Commission européenne appelle les gouvernements à se préparer. Il faut "saisir toutes les occasions pour améliorer les systèmes de surveillance", précise Stefan de Keersmaecker, porte-parole de l’institution, et "il faut s’assurer que les citoyens comprennent qu’une nouvelle vague peut se produire". Les gouvernements sont appelés à lever graduellement les mesures de restriction. Ce processus doit se faire en fonction des données épidémiologiques nationales.

La crise a révélé qu’en matière de santé publique l’action européenne se limitait à la coordination des décisions nationales. Certains eurodéputés estiment qu’à l’avenir les institutions de l’UE devraient disposer de davantage de compétences en la matière. Le ton est donné par la voix de la sociale-démocrate Jytte Guteland "nous devons avoir une discussion pour accorder plus de compétences à l’échelle européenne".

Le monde médical bat lui aussi le rappel. Il demande à ce que tous les Etats membres disposent de places suffisantes dans les hôpitaux et d’équipements nécessaires pour les cas sévères de coronavirus. "Nous devons absolument gagner du temps pour trouver des traitements", insiste le docteur Klaus Cichutek de l’institut Paul-Ehrlich. Pour cet expert la question n’est pas de savoir si une nouvelle vague va se produire mais quand elle aura lieu. Il invite les citoyens à se préparer à un nouveau confinement. Pour Klaus Cichutek le vaccin est la seule réponse à long terme, mais son développement nécessite du temps.