DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe poursuit timidement son déconfinement face à la pandémie de coronavirus

euronews_icons_loading
L'Europe poursuit timidement son déconfinement face à la pandémie de coronavirus
Tous droits réservés  Emilio Morenatti/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Avec plus de 232 000 cas recensés, la Russie est désormais le deuxième pays au monde en nombre de contaminations au Covid-19. Si dans plusieurs régions, certains commerces ont pu rouvrir, à Moscou, principal foyer de l'épidémie, un confinement quasi-général reste en vigueur au moins jusqu'à la fin du mois. Le port du masque et des gants est obligatoire dans les transports publics et les supermarchés. La mesure n'est pas vraiment bien acceptée.

"Personne, pas même le Président, ne me fera porter un masque", dit un homme.

"Je ne vois pas trop l'intérêt, de toute façon, on peut utiliser notre téléphone dehors et le garder à l'intérieur ensuite, ce n'est pas très propre, alors les masques, c'est juste pour rassurer les gens", ajoute une femme.

FRANCE

Les Français, eux, respirent un peu depuis lundi et la levée progressive du confinement. Le pays se place néanmoins en quatrième position au niveau mondial en terme de décès après les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Italie. Alors plus de libertés, oui, mais sans perde de vue ses responsabilités.

"Vous pouvez voir à quel point notre ville est dense, combien nous sommes nombreux. Les Parisiens se sont bien comportés pendant le confinement et maintenant ils veulent sortir. Beaucoup de gens vivent dans de petits appartements, cela ne les dispense pas d'être prudents, mais c'est à nous d'organiser la ville", explique la maire de Paris, Anne Hidalgo.

ROYAUME-UNI

Le Royaume-Uni a dépassé la barre des 40 000 morts. L'économie britannique est, elle aussi, frappée de plein fouet par le coronavirus au premier trimestre. Le pays se prépare à une récession historique. Sur le front de l'emploi, le gouvernement britannique a annoncé prolonger son dispositif de chômage partiel jusqu'à fin octobre. afin d'éviter les licenciements.

"Sept millions et demi d'emplois sont concernés pas cette mesure. Autant d'emplois que nous aurions perdus si nous n'avions pas agi. Près d'un million d'entreprises, qui auraient pu fermer boutique pour de bon, ont été soutenues", a précisé Rishi Sunak, le ministre britannique des Finances.

ESPAGNE

L'Espagne a été l'un des pays européens les plus touchés par la pandémie et sort petit à petit du cauchemar Covid-19. Le nombre de contamination est baisse depuis un mois et le pays entend bien maintenir cette dynamique. Les voyageurs arrivant en Espagne de l'étranger seront donc soumises à une quarantaine de 14 jours, à partir de vendredi et jusqu'au 24 mai au moins.

Pour les touristes qui attendent les vacances d'été avec impatience, avant de rejoindre les plages espagnoles, ils vont devoir, cette année, faire preuve de patience.