DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Quels pays européens auront-ils ouvert leurs frontières pour les vacances d'été ?

Quels pays européens auront-ils ouvert leurs frontières pour les vacances d'été ?
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Alors que des pays européens commencent à lever les restrictions de mouvement imposées pour faire faire à la pandémie de Covid-19, nombreux sont ceux qui, à travers le continent, se demandent s'ils pourront prendre des vacances cet été.

Ceux qui souhaitent partir à l'étranger pendant ces congés font donc face à la question suivante : quels sont les pays qui ont ouverts leurs frontières et quels sont ceux qui sont encore interdits d'accès ?

Voici notre guide de la situation des frontières en Europe pour cet été :

Autriche

L'Autriche a ouvert ses frontières terrestres avec l'Allemagne, la Suisse, le Liechtenstein, la Slovaquie, la Slovénie, la Hongrie et la République tchèque le 4 juin.

Le pays rouvrira sa frontière avec l'Italie à partir du 16 juin, mais un avertissement aux voyageurs sera émis pour la région de Lombardie. Il n'y aura pas de restrictions avec la plupart des pays de l'Union européenne.

Les personnes arrivant en Autriche "de tout autre pays" doivent cependant présenter un certificat médical prouvant un test COVID-19 négatif. Ce certificat ne doit pas dater de plus de quatre jours.

L'entrée par voie aérienne est interdite aux citoyens provenant de pays hors de l'espace Schengen.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Belgique

Les frontières de la Belgique sont fermées et le pays a interdit les voyages non essentiels à l'étranger.

Le gouvernement a annoncé son intention de rouvrir la frontière aux citoyens de l'UE, du Royaume-Uni et des quatre autres pays de l'espace Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande et Norvège) à partir du 15 juin.

Le pays a assoupli son confinement le 8 juin, mais de nombreuses restrictions, en particulier pour les secteurs de l'hôtellerie et de la culture, restent en place jusqu'au 1er juillet.

Bosnie-Herzégovine

La frontière n'est actuellement ouverte qu'aux citoyens des pays voisins, la Croatie, le Monténégro et la Serbie - les autres arrivées d'étrangers ne sont pas autorisées.

Il y a quelques exceptions, notamment les chauffeurs de fret, les résidents et les diplomates.

Bulgarie

Le 1er juin, la Bulgarie a ouvert ses frontières aux citoyens de l'UE, du Royaume-Uni, de Saint-Marin, d'Andorre, de Monaco, du Vatican, de Serbie et de Macédoine du Nord, ainsi qu'au personnel médical et aux membres de la famille des citoyens bulgares, comme indiqué sur le site web du gouvernement.

Croatie

La Croatie a rouvert ses frontières à tous les citoyens de l'UE, y compris ceux du Royaume-Uni, le 15 juin, sans obligation de quarantaine.

La Croatie a également ouvert ses frontières à la mi-mai sans restriction aux ressortissants de la République tchèque, de la Hongrie, de l'Autriche, de l'Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Pologne, de la Slovénie, de l'Allemagne et de la Slovaquie.

Chypre

Chypre a rétabli les voyages touristiques en direction de l'île le 9 juin, après avoir fermé ses frontières pendant près de trois mois.

Les citoyens de Grèce, Malte, Bulgarie, Norvège, Autriche, Finlande, Slovénie, Hongrie, Israël, Danemark, Allemagne, Slovaquie et Lituanie sont actuellement autorisés à visiter le pays à condition de disposer d'un certificat sanitaire prouvant qu'ils sont exempts de virus. Ce document ne devra pas dater de plus de trois jours.

Le pays couvrira également les frais de santé en cas de contamination par le coronavirus sur l'île méditerranéenne.

Le 20 juin, les passagers en provenance de Suisse, de Pologne, de Roumanie, de Croatie, d'Estonie et de République tchèque seront autorisés à entrer.

Les passagers de ce groupe de pays devront obtenir un certificat de santé, tandis que ceux du premier groupe ne devront plus le faire.

Ces listes excluent les deux principaux marchés touristiques du pays, la Grande-Bretagne et la Russie.

Toutefois, les vols au départ de la Grande-Bretagne pourraient reprendre à la mi-juillet, et quelques semaines plus tard au départ de la Russie.

Les citoyens des États-Unis, de la France, de l'Espagne et de l'Italie restent exclus jusqu'à nouvel ordre.

République tchèque

Les frontières avec l'Autriche et l'Allemagne ont rouvert le 5 juin, 10 jours plus tôt que prévu. À partir du 27 mai, le pays a rouvert sa frontière avec la Slovaquie et la Hongrie, mais avec des restrictions.

Les autres pays de l'UE ont été divisés en groupes de couleur en fonction du risque : vert, orange et rouge.

Depuis le 15 juin, les résidents tchèques et les citoyens européens des pays verts - les États membres de l'Est et de la Baltique, la Finlande et la Norvège - peuvent se rendre dans le pays et en revenir sans aucune obligation.

Les ressortissants du groupe jaune, qui comprend la France, l'Italie et l'Espagne, doivent être munis d'un certificat de santé en bonne et due forme pour entrer dans le pays.

Les conditions de test et de quarantaine s'appliqueront aux personnes entrant du Royaume-Uni et de la Suède - les deux nations rouges en Europe.

Danemark

À partir du 15 juin, les touristes en provenance d'Allemagne, de Norvège et d'Islande sont autorisés à se rendre au Danemark, mais doivent présenter à leur arrivée un document attestant d'une réservation d'hôtel valide.

Les citoyens d'autres pays ne sont toujours pas autorisés à entrer au Danemark, qui a imposé l'un des premiers et des plus stricts verrouillages en Europe.

Estonie

Le pays a ouvert ses frontières aux voisins baltes le 15 mai et au reste de l'UE, à l'espace Schengen et au Royaume-Uni le 1er juin.

"Les documents de voyage et les symptômes médicaux sont vérifiés" aux points d'entrée, a déclaré le ministère des affaires étrangères.

Ceux qui viennent de pays où le taux d'infection est élevé devront s'isoler pendant deux semaines.

Finlande

La Finlande prévoit d'autoriser les voyageurs en provenance de Norvège, du Danemark, d'Islande, d'Estonie, de Lettonie et de Lituanie à partir du 15 juin et recommande de ne pas effectuer de voyages inutiles dans d'autres pays. Les personnes en provenance de ces pays ne devront pas non plus être mises en quarantaine.

La Finlande continuera à effectuer des contrôles aux frontières avec la Suède, bien que "l'objectif soit de permettre des voyages sans restriction de la Suède vers la Finlande aussi rapidement que la situation sanitaire le permet", a déclaré le ministère finlandais de l'Intérieur dans un communiqué.

Les déplacements à des fins professionnelles sont possibles à partir des pays de l'UE ainsi que pour les résidents ou à des fins familiales.

Le ministère de l'Intérieur a déclaré que les frontières avec les pays non membres de l'UE resteront fermées jusqu'au 14 juillet au moins.

France

Les voyageurs en provenance des États membres de l'UE ainsi que d'Andorre, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin, de Suisse et du Vatican sont autorisés à visiter le pays à partir du 15 juin sans certificat de santé ni aucune forme de quarantaine à leur arrivée.

Mais les passagers en provenance d'Espagne et du Royaume-Uni devront s'isoler pendant 14 jours, "en réciprocité" avec les réglementations en vigueur dans les deux pays, a expliqué le ministère français des Affaires étrangères.

Le président Emmanuel Macron a également annoncé que les frontières internationales avec les pays hors UE "où l'épidémie a été contrôlée" seront rouvertes le 1er juillet.

Allemagne

Le 15 juin, l'Allemagne a levé les restrictions aux frontières pour les voyageurs en provenance de l'UE, de Suisse, de Norvège, d'Islande, du Liechtenstein et du Royaume-Uni.

L'Allemagne a toutefois décidé de prolonger jusqu'au 31 août ses mises en garde concernant les voyages en dehors de l'UE.

Grèce

Le ministère des Affaires étrangères a publié le dimanche 31 mai son plan de réouverture des frontières, qui comporte trois phases différentes.

Phase 1 (jusqu'au 15 juin)

Seul un nombre limité de vols internationaux sont autorisés à atterrir à Athènes.

Tous les passagers à l'arrivée doivent être contrôlés et passer la nuit dans un hôtel désigné.

En cas de test négatif, les passagers doivent être mis en quarantaine pendant 7 jours.

Si le test est positif, ils doivent être mis en quarantaine "sous surveillance" pendant 14 jours.

Phase 2 (15 juin - 30 juin)

À partir du 15 juin, les voyages touristiques reprendront et des vols internationaux atterriront non seulement à Athènes mais aussi à Thessalonique.

Toutefois, certains passagers devront se soumettre à des tests obligatoires à leur arrivée.

Ceux provenant de l'un des aéroports répertoriés par l'Agence européenne de la sécurité aérienne devront se faire tester à leur arrivée, puis se rendre dans un hôtel désigné et être mis en quarantaine pendant 7 jours si le test est négatif, et pendant 14 jours si le test est positif.

Tous les autres passagers, y compris les voyageurs en provenance d'Albanie, d'Australie, d'Autriche, de Macédoine du Nord, de Bulgarie, d'Allemagne, du Danemark, de Suisse, d'Estonie, du Japon, d'Israël, de Chine, de Croatie, de Chypre, de Lettonie, du Liban, de Nouvelle-Zélande, de Lituanie, de Malte, du Monténégro, de Norvège, de Corée du Sud, de Hongrie, de Roumanie, de Serbie, de Slovaquie, de Slovénie, de République tchèque et de Finlande, seront soumis à des tests aléatoires et ne feront l'objet d'aucune autre restriction.

En outre, les arrivées par voie terrestre en provenance d'Albanie, de Macédoine du Nord et de Bulgarie seront autorisées dans le pays.

Ces voyageurs seront soumis à des tests aléatoires à leur arrivée.

Phase 3 (à partir du 1er juillet)

Les vols internationaux seront autorisés dans tous les aéroports de Grèce et tous les voyageurs seront soumis à des tests aléatoires à leur arrivée.

"Des restrictions supplémentaires concernant certains pays seront annoncées ultérieurement", indique le ministère des Affaires étrangères.

Les arrivées par voie maritime seront également autorisées le 1er juillet, les voyageurs étant soumis à des tests aléatoires.

Hongrie

Le 12 juin, la Hongrie a ouvert ses frontières avec l'Autriche, la Slovaquie, la Croatie, la République tchèque, la Slovénie et la Serbie sans qu'il soit nécessaire de procéder à une mise en quarantaine pour les voyageurs.

Islande

L'Islande va rouvrir aux voyageurs de l'UE et du Royaume-Uni le 15 juin.

Les touristes seront testés à leur arrivée. Quelques heures plus tard, ils recevront le résultat sur leur téléphone, après avoir téléchargé une application de suivi.

Le test, gratuit pendant deux semaines, coûtera 15 000 couronnes islandaises (100 euros) à partir du 1er juillet. Les enfants nés en 2005 ou après seront exemptés.

Les autorités n'ont pas encore défini de procédure pour les enfants dont le test se révèle positif.

Irlande

Les autorités sanitaires irlandaises exigent actuellement que toute personne entrant en Irlande, à l'exception des personnes en provenance d'Irlande du Nord, s'isole pendant 14 jours, à son arrivée, y compris les résidents irlandais.

Les arrivants doivent remplir un formulaire de localisation des passagers, bien que des exemptions soient en place pour les fournisseurs de services essentiels aux chaînes d'approvisionnement tels que les transporteurs, les pilotes et le personnel maritime.

Italie

L'Italie a ouvert ses frontières le 3 juin aux citoyens de l'UE, du Royaume-Uni, de l'espace Schengen, d'Andorre et de Monaco, suite au confinement national qui est entré en vigueur le 9 mars. Les frontières avec le Vatican et Saint-Marin ont également été ouvertes à cette date.

Les voyageurs en provenance des pays susmentionnés ne sont pas soumis à une quarantaine, sauf s'ils ont séjourné dans un autre pays au cours des 14 jours précédant leur arrivée en Italie.

Le gouvernement a rejeté comme "inconstitutionnelle" toute tentative éventuelle d'appliquer des règles d'enfermement différentes dans les différentes régions à la suite de prises de bec entre gouverneurs locaux.

Par conséquent, les mêmes règles de confinement sont applicables de la même manière dans toutes les régions.

Le pays est entré dans la "phase 2" de confinement le 18 mai, permettant la réouverture des restaurants, bars, hôtels et cafés, mais les restrictions pourraient être rétablies à tout moment si la situation épidémiologique s'aggrave.

Les croisières à bord des navires italiens sont actuellement suspendues.

Lettonie

Le pays a ouvert ses frontières à ses voisins baltes, l'Estonie et la Lituanie, le 15 mai. Depuis le 1er juin, il n'y a plus de contrôles aux frontières avec la Lituanie.

Depuis le 3 juin, les résidents des pays de l'UE et de l'EEE, ainsi que de la Suisse, peuvent également entrer dans le pays sans être soumis à une quarantaine de 14 jours si le pays d'où ils viennent a un nombre cumulé de cas COVID-19 ne dépassant pas 15 pour 100 000 habitants.

Lituanie

La Lituanie a ouvert ses frontières aux citoyens des pays suivants : France, Espagne, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Danemark, Italie, Luxembourg, Finlande, Allemagne, République tchèque, Estonie, Malte, Autriche, Norvège, Bulgarie, Lettonie, Chypre, Hongrie, Suisse, Islande, Grèce, Slovaquie, Slovénie, Croatie et Liechtenstein.

Les voyageurs en provenance d'Irlande et de Belgique doivent s'isoler pendant 14 jours, tandis que les citoyens du Royaume-Uni, du Portugal et de la Suède sont interdits.

Luxembourg

La frontière du Luxembourg avec l'Allemagne a été rouverte le 15 mai et les voyages n'ont pas été restreints avec les autres nations européennes, bien que les voyages en provenance de l'extérieur de l'Europe soient interdits.

Malte

Le ministère du tourisme de Malte a annoncé le 31 mai qu'il rouvrirait le tourisme le 1er juillet.

Les frontières seront réouvertes aux voyageurs en provenance d'Allemagne, d'Autriche, de Chypre, de Suisse, des îles italiennes de Sicile et de Sardaigne, d'Islande, de Slovaquie, de Norvège, du Danemark, de Hongrie, de Finlande, d'Irlande, de Lituanie, d'Israël, de Lettonie, d'Estonie, du Luxembourg et de la République tchèque.

D'autres pays "seront annoncés en temps utile, une fois que les autorités sanitaires auront donné leur accord".

Malte a été le premier pays d'Europe à interdire les vols en provenance d'Italie, d'Espagne, de France, d'Allemagne et de Suisse, le 10 mars dernier.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Monténégro

L'entrée au Monténégro est autorisée sans quarantaine, à condition que vous veniez d'un pays dont le taux de transmission est inférieur à 25 pour 100 000 habitants.

Le gouvernement du Monténégro tient à jour une liste des pays d'où les personnes sont autorisées à entrer.

Cliquez ici pour voir la liste.

Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais limite les voyages non essentiels des ressortissants de pays tiers jusqu'au 1er juillet, mais les citoyens de l'UE, y compris les ressortissants britanniques, peuvent désormais entrer dans le pays.

Comme dans beaucoup d'autres pays, des exigences strictes sont imposées en matière de poignée de main, de maintien de la distance sociale et de lavage des mains.

Norvège

La Norvège a fermé ses frontières : les voyageurs étrangers se voient refuser l'entrée à la frontière. Ceux qui vivent ou travaillent en Norvège peuvent entrer et les aéroports sont ouverts.

Le ministère des Affaires étrangères du pays déconseille tout voyage international qui n'est pas strictement nécessaire avant le 20 août.

D'ici le 15 juin, le gouvernement envisage des exemptions pour les pays nordiques. D'ici le 20 juillet, des exemptions seront envisagées pour certains pays européens voisins.

La Norvège impose une quarantaine de 10 jours aux personnes qui reviennent d'un voyage international.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Pologne

Les frontières ont été rouvertes aux ressortissants de l'UE le 13 juin sans condition de quarantaine. Les restrictions sur les vols internationaux en provenance de l'Union doivent être levées le 16 juin.

Portugal

Les travailleurs et les marchandises sont autorisés à franchir la frontière terrestre du Portugal avec l'Espagne, mais celle-ci est fermée aux touristes jusqu'au 15 juin au moins.

Les contrôles frontaliers sont en place depuis le 16 mars. Actuellement, les arrivants ne sont pas tenus de se mettre en quarantaine, sauf aux Açores.

Eduardo Cabrita, le ministre portugais de l'Administration, a déclaré qu'aucune décision n'avait été prise quant au moment de la levée des restrictions.

Russie

Le 8 juin, la Russie a déclaré qu'elle rouvrirait partiellement ses frontières à mesure que le pays assouplirait ses restrictions sur les coronavirus.

Le Premier ministre Mikhail Mishustin a déclaré que les voyages à l'étranger pour le travail, la médecine ou les études seront autorisés, ainsi que pour prendre soin de la famille.

Il a également déclaré que la Russie autorisera les étrangers à se faire soigner ou à s'occuper de membres de leur famille.

Mais le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes qu'il n'y a pas encore de date fixée pour la reprise des vols internationaux, qui ont été interrompus fin mars.

Roumanie

Les frontières de la Roumanie sont ouvertes aux citoyens de l'UE mais actuellement fermées à ceux qui viennent de l'extérieur de l'Europe. Serbie Les frontières de la Serbie sont ouvertes.

Slovaquie

La Slovaquie a rouvert ses frontières à l'Allemagne, au Liechtenstein, à la Suisse, à la Slovénie, à la Croatie, à la Bulgarie, à la Grèce, à Chypre, à Malte, à l'Estonie, à la Lettonie, à la Lituanie, à la Finlande, à la Norvège, au Danemark et à l'Islande le 10 juin.

Les frontières du pays avec l'Autriche, la Hongrie et la République tchèque ont été ouvertes quelques jours plus tôt, le 5 juin.

Espagne

L'Espagne prévoit d'ouvrir sa frontière aux pays de l'espace Schengen le 22 juin. Le Portugal fait exception à cette règle, et la frontière avec le Portugal devrait être rouverte le 1er juillet.

Actuellement, seuls les citoyens espagnols, les résidents espagnols (qui doivent prouver leur résidence habituelle), les travailleurs frontaliers, les professionnels de la santé ou des soins aux personnes âgées et les personnes qui peuvent prouver un cas de force majeure ou une situation de besoin, sont autorisés à entrer dans le pays via les ports et aéroports espagnols.

Les exceptions concernent également le personnel diplomatique et tout ce qui est lié au transport de marchandises afin d'éviter les pénuries.

Les frontières avec la France et le Portugal sont fermées depuis le 17 mars. Seuls les citoyens espagnols, les personnes résidant en Espagne, les travailleurs frontaliers et ceux qui peuvent fournir des preuves documentaires de nécessité peuvent y accéder. Aucune de ces réglementations n'est applicable à Andorre ou à Gibraltar.

Actuellement, les personnes qui entrent sur le territoire national depuis l'étranger doivent rester en quarantaine pendant 14 jours après leur arrivée.

Suède

La Suède a introduit des restrictions aux frontières, mais elles ne s'appliquent qu'aux voyages non essentiels en provenance de pays hors UE/EEE, à l'exception du Royaume-Uni et de la Suisse.

Cette restriction est entrée en vigueur le 19 mars et a été prolongée jusqu'au 15 juin.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Suisse

La Suisse, qui a mis en place des contrôles aux frontières le 13 mars, a rouvert ses frontières à tous les pays de l'UE, au Royaume-Uni, à la Norvège, à l'Islande et au Liechtenstein le 15 juin, au lieu du 6 juillet comme prévu précédemment.

Tout autre ressortissant étranger qui tente actuellement d'entrer en Suisse sans permis de séjour ou de travail valable se voit refuser l'entrée sur le territoire.

Les passagers aériens étrangers ne peuvent actuellement entrer dans le pays que par les aéroports de Zurich, Genève et Bâle.

Les autorités suisses n'ont imposé aucune mesure de quarantaine aux personnes entrant dans le pays. Toutefois, vous devez respecter les règles d'hygiène et de distanciation sociale du gouvernement.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Royaume-Uni

Les frontières sont actuellement ouvertes. À partir du 8 juin, les visiteurs étrangers seront mis en quarantaine pendant 14 jours. Sont exemptées de ces mesures les personnes en provenance d'Irlande, des îles anglo-normandes ou de l'île de Man.

Comme dans d'autres pays, certaines professions sont exemptées de ces règles, comme les travailleurs de la santé qui se déplacent pour dispenser des soins dans le pays. À leur arrivée, les personnes qui doivent s'isoler doivent fournir leurs coordonnées et les informations relatives à leur voyage.

Le gouvernement indique que ces mesures seront réexaminées toutes les trois semaines.

Pour plus d'informations, cliquez ici.