DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'art de vivre à la française bientôt de retour ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Euronews
Euronews   -   Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

A deux jours du sésame tant attendu, cafés et restaurants se préparaient dimanche pour accueillir leurs premiers clients depuis plus de deux mois, un symbole d'une économie brutalement touchée mais qui "redémarre".

Après des semaines de fermeture forcée par la lutte contre l'épidémie de coronavirus, les bars, cafés et restaurants des zones vertes sont autorisés à rouvrir leurs portes le 2 juin, avec des règles sanitaires strictes : dix personnes maximum par table, un mètre au moins entre chaque groupe, consommation debout interdite dans les bars...

En Ile-de-France, Mayotte et Guyane, toujours en vigilance orange, seules les terrasses pourront rouvrir.

A Paris, la mairie a annoncé que bars, cafés et restaurants pourraient s'étendre gratuitement sur une partie de l'espace public, trottoirs, places de stationnement voire quelques rues fermées à la circulation.

En respectant toutefois certaines règles de bon voisinage : "pas de bruit, pas de musique, fermeture à 22h", a insisté sur Europe 1 Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris.

"Le peu de tables qu'on aura en terrasse, on sera toujours plein, donc ce sera déjà un bon début oui", a commenté Arnaud Bazire, patron du bar-restaurant Le Comité dans le 19e arrondissement. Mais "l'ambiance bar ne va pas reprendre (...) on ne recommencera pas ce qu'on a fait les années précédentes".

Le secteur de l'hôtellerie-restauration "est probablement l'un de ceux qui a été les plus brutalement touchés", a commenté dimanche le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur France 3. Alors la réouverture des cafés, bars et restaurants est une "bonne nouvelle", a-t-il insisté. "Il y a une attente considérable, on a tous envie de respirer et de vivre".

Certains ont déjà anticipé cette ouverture : ce week-end des attroupements de clients se sont formés devant des restaurants proposant des formules à emporter ou des terrasses improvisées. Mal leur en a pris, quatre établissements de la capitale ont été verbalisés et leurs terrasses fermées par la police.

Inspirés par une météo estivale, les Parisiens ont aussi pris d'assaut les berges de la Seine, du Canal Saint-Martin ou encore les pelouses des parcs rouverts depuis samedi, portant ou non le masque, seulement "recommandé".