DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"La vie des Noirs compte", scandé de Washington à Los Angeles

euronews_icons_loading
Manifestation à Philadelphie, le 06/06/2020
Manifestation à Philadelphie, le 06/06/2020   -   Tous droits réservés  Tyger Williams/ Copyright 2020 The Philadelphia Inquirer
Taille du texte Aa Aa

Des milliers d'Américains sont descendus dans les rues des grandes villes pour dénoncer le racisme et les violences policières, dans le sillage de l'affaire George Floyd.

Ce samedi était une journée très spéciale aux Etats-Unis, avec tout d'abord une nouvelle cérémonie d'hommage à George Floyd. Cet Afro-américain de 46 ans est mort il y a deux semaines lors d'une opération de police à Minneapolis.

La cérémonie était organisée dans sa ville natale de Raeford en Caroline du Nord.

Cette journée de samedi restera aussi dans les annales en raison de la très forte mobilisation dans tout le pays. Des manifestations pour dénoncer le racisme et les violences policières.

Peu importe qui on est, peu importe d'où on vient, à quoi on resemble, qui on aime... tant que l'on se reconnaît membre de la même communauté, tant qu'on se reconnaît appartenir à la même humanité. Et c'est ce qui a été perdu à Minneapolis avec la mort de George Floyd.
Rev. Adrian Nelson
Pasteur à Arlington

De New York à Philadelphie, en passant par Chicago, Los Angeles et Minneapolis, la ville où George Floyd est mort... partout, un même cri de ralliement : "Black Lives matter", "la vie des Noirs compte".

Des rassemblements, des marches initiées sur les réseaux sociaux.

Une mobilisation massive jusque dans la capitale fédérale, Washington, sous les fenêtres de la Maison Blanche.

Certains observateurs affirment que jamais les manifestations contre les violences policières n'ont rassemblé autant de monde.