DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Déclin des insectes : l'UE appelée à agir

euronews_icons_loading
Déclin des insectes : l'UE appelée à agir
Tous droits réservés  Elaine Thompson/AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Ils sont essentiels pour la planète et pour notre alimentation mais nous continuons à les exterminer. "Un atlas des insectes" documente leur disparition et appelle l'UE à agir d'urgence.

Les populations de nombreuses espèces de pollinisateurs sont en sévère déclin, avertissent des chercheurs européens dans une nouvelle étude parue ce mardi à l'initiative de l'Institut allemand Heinrich-Böll et de l'ONG de défense de l'environnement "Friends of the Earth Europe". L'usage intensif des pesticides par les industries agroalimentaires est une fois encore en cause.

Sévère déclin des pollinisateurs

"Si on continue à utiliser des pesticides de façon aussi importante qu'aujourd'hui, si on continue à suivre un modèle d'agriculture industrielle qui menace les écosystèmes, les agriculteurs vont perdre ces pollinisateurs, avec des conséquences pour notre système alimentaire", explique Mute Schimpf de l'organisation "Friends of the Earth Europe".

Il faut réformer en profondeur la politique agricole commune. Nous demandons que 50% du budget soutienne une agriculture respectueuse de l'environnement
Mute Schimpf
ONG Les Amis de la Terre - Europe

Le rapport, publié ce mardi, appelle l'Union européenne a modifié d'urgence sa politique agricole commune, trop favorable à l'agriculture intensive.

Les pesticides de l'industrie agroalimentaire en cause

_"On a besoin de réformer en profondeur la Politique Agricole Commune. Si on continue comme ça, on s'enferme dans une logique industrielle. Donc nous demandons que 50% du budget soit utilisé pour soutenir une agriculture qui respecte l'environnement, les enjeux climatiques, pour soutenir la protection des pollinisateurs au lieu de payer des dispositifs avec des objectifs à l'hectare", clame Mute Schimpf.
_

Chercheurs et militants tentent de se faire entendre alors que les États-membres sont en train de négocier le prochain budget de l'UE, et notamment les fonds pour la politique agricole commune.