DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Dans sa piscine, ce triathlète aveugle fait du surplace pour aller plus vite

Il a fallu être inventif pour pouvoir continuer à s'entraîner durant le confinement. Ce triathlète aveugle irlandais, Leo Hynes, a trouvé la solution : s'accrocher à un élastique dans une sorte piscine et nager. Il ne va nulle part, mais il va vite. Il s'entraîne entre 15 et 20 heures par semaine.