EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Andrej Plenkovic et le HDZ vainqueurs en Croatie, mais pas majoritaires

Andrej Plenkovic et le HDZ vainqueurs en Croatie, mais pas majoritaires
Tous droits réservés AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Jorgen Samso avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Même s'il leur faudra trouver des alliés au parlement. Et c'est une lourde défaite surprise pour les sociaux-démocrates de Davor Bernardic.

PUBLICITÉ

Une victoire confortable - mais pas une majorité absolue pour l'Union démocratique croate de centre-droit, le HDZ, et le Premier ministre en exercice Andrej Plenkovic : "C'est une grande victoire aujourd'hui, mais aussi une énorme obligation. Nous avons eu un mandat difficile et les défis qui nous attendent sont encore plus grands".

D'après les résultats officiels après dépouillement de près de 90 % des voix, le HDZ consolide sa présence au Parlement avec 68 sièges sur 151, le centre gauche a hérité de 42 sièges tandis que parti de Miroslav Skoro, un chanteur populaire et populiste qui était présenté par les sondages comme un faiseur de roi, a remporté 15 sièges.

Au siège de l'autre grand parti de la politique croate, les sociaux démocrates de la coalition RESTART, la déception est telle que le leader du SDP, Davor Bernardic, serait prêt à démissionner :

"Il n'est pas facile de parler après un tel résultat" a-t-il soufflé.

La lourde défaite des sociaux-démocrates (SDP) est en effet une surprise alors que les sondages les plaçaient coude à coude avec le HDZ. Mais le HDZ a su mettre en avant sa maîtrise relative de la crise sanitaire, avec environ 110 morts et 3 000 contaminés. Et la contraction de l'économie a pesé lourd dans le choix des électeurs.

Même si le soir des élections, dans les rues de Zagreb, l'avance confortable sur HDZ n'a pas suscité l'enthousiasme :

Nada Boban, électrice, à Zagreb : "Je pense que l'Europe n'aurait pas dû permettre cela. L'Europe n'aurait pas dû permettre cet horrible virage à droite en Croatie. Ce n'est pas bon".

Dario Bobanovic, électeur, à Zagreb : "Je suis déçu parce que trop peu de gens sont allés voter."

Et notre envoyé sur place Jorgen Samso de conclure : "la Croatie semble prête à rester sur une voie politique de centre droit alors que le pays se prépare à négocier une nouvelle coalition gouvernementale. Avec ces résultats, le HDZ pourrait choisir de contourner l'extrême droite, le Mouvement pour la patrie, et se tourner à la place vers la diaspora croate et les partis minoritaires. Ce sera au parti de décider dans les jours et les semaines à venir."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : élections législatives en Afrique du Sud

Elections européennes : ce que veulent les électeurs et ce que promettent les candidats

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon