PUBLICITÉ

Trump ordonne à Pékin de fermer son consulat à Houston

Trump ordonne à Pékin de fermer son consulat à Houston
Tous droits réservés JASON LEE/AFP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'administration américaine a imposé ce mercredi la fermeture du consulat chinois à Houston, au Texas. La Chine dénonce une "provocation" et promet "des représailles".

L'administration Trump a ordonné ce mercredi à la Chine de fermer son consulat à Houston, au Texas. La Chine dénonce une provocation et promet "des représailles".

Un énième sujet de dispute entre les Etats-Unis et la Chine. L'administration Trump a imposé à Pékin la fermeture de son consulat à Houston. Une décision justifiée par la volonté de "protéger la propriété intellectuelle américaine et les informations privées des Américains", a indiqué le département d'Etat, sans donner plus de détails.

PUBLICITÉ

"protéger la propriété intellectuelle américaine"

Selon plusieurs médias de Houston, les pompiers ont été appelés mardi soir au consulat pour des documents qui auraient été brûlés dans la cour du bâtiment. Selon la police, les forces de l’ordre "n'auraient pas été autorisées à entrer".

Pékin a qualifié de "scandaleuse et injustifiée" la fermeture de son consulat auprès duquel sont inscrits 900 000 citoyens chinois.

La Chine dispose de cinq consulats aux Etats-Unis. Celui de Houston au Texas a été le premier ouvert en 1979, l'année de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Pékin dénonce une "provocation"

"C'est une provocation unilatérale lancée par les Etats-Unis, qui viole sérieusement les lois internationales, et l'accord consulaire bilatéral entre la Chine et les Etats-Unis", a dénoncé le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin.

Cette affaire intervient dans un contexte déjà très tendu entre les deux puissances.

Les sujets de contentieux s'accumulent depuis plusieurs mois, depuis les accusations d'espionnage, en passant par la situation à Hong Kong ou encore au Xinjiang.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Chine a adopté sa loi controversée sur la sécurité à Hong Kong

La politique commerciale et Hong Kong enrayent les discussions entre l’UE et la Chine

Jens Stoltenberg (OTAN) : "La Chine investit dans des armes qui peuvent nous atteindre"