PUBLICITÉ

Grèce : la lente reconstruction de Máti

Grèce : la lente reconstruction de Máti
Tous droits réservés Thanassis Stavrakis/AP
Tous droits réservés Thanassis Stavrakis/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une centaine de personnes avaient perdu la vie dans des incendies survenus il y a deux ans.

PUBLICITÉ

Sur la côte orientale de l’Attique en Grèce, la station balnéaire de Máti renaît de ses cendres. Échafaudages sur les façades des maisons et travaux de rénovation témoignent des incendies qui ont ravagé le village, il y a deux ans jour pour jour, et qui ont fait une centaine de victimes.

Mais la reconstruction prendra encore du temps : deux années supplémentaires, selon le maire de l’agglomération. De nouvelles règles d’urbanisme doivent être rédigées pour être conforme aux normes de sécurité.

Le nouveau projet d’urbanisme de Máti prévoit la création de passages d’évacuation vers la mer. Ces mêmes sorties de secours qui deux ans auparavant, n’étaient pas assez nombreuses et étaient beaucoup trop étroites pour évacuer la population. La signalétique y était quasiment absente.

"Ce que nous demandons, c'est une solution pour que les lieux soient sécurisés. Si jamais la situation devait à nouveau se détériorer, nous voulons pouvoir être évacués rapidement, au nord, au sud et à l'ouest. Jusqu'à présent, il n’y a qu’une sortie de secours dans la zone résidentielle, et nous pensons que ce n'est pas suffisant", juge Christos Anagnostou, habitant de la ville.

Le plan prévoit également la construction d’une grande promenade, le long du littoral, et la création d’un réseau de pistes cyclables et de trottoirs. Mais pour ce faire, 140 maisons doivent être détruites. La plupart sont construites à proximité d’un cours d’eau, et donc dans une zone inondable. 340 murs d’enceintes doivent aussi être abattus. Dans ce secteur où les risques d’incendies et d’inondations sont élevés, l’urbanisme est un enjeu majeur :

"Nous voulons créer un modèle d'urbanisme. Máti et sa région connaissent une série de problèmes, mais qui existent partout dans le pays. Tout cela a été une expérience, et si nous voyons que ça fonctionne, alors on en tirera une législation. Nous pourrons voir si nous pouvons faire des interventions comme celle-là dans d'autres zones qui sont confrontées aux mêmes problèmes", estime Efthimis Bakogiannis, secrétaire général de l'urbanisme.

Deux ans après la tragédie, les habitants de Mati semblent déterminés à tourner la page, et à se reconstruire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Négligences, sous-équipement... : les incendies près de Tchernobyl auraient pu mal tourner

Les pays du sud de l'Europe font front commun contre les feux de forêt

Des feux de forêt de plus en plus étendus et répandus demain ?