EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ce masque portugais "désactive le Covid-19"

Ce masque portugais "désactive le Covid-19"
Tous droits réservés Capture from reusable MOxAD-Tech mask video
Tous droits réservés Capture from reusable MOxAD-Tech mask video
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une étude publiée samedi dernier atteste de l'efficacité de la technologie développée par des scientifiques et industriels portugais.

PUBLICITÉ

Un masque produit par des scientifiques et industriels portugais a été présenté comme le premier au monde à pouvoir "inactiver le Covid-19".

Les concepteurs de la la MOxAd-Tech, c'est son nom, assurent que le masque facial réutilisable est ainsi capable d'empêcher la quasi totalité des transmissions. Une étude en ce sens a été présentée samedi dernier à la presse portugaise.

"Le masque a trois couches et la couche de tissu la plus proche de la peau est imprégnée d'un principe actif qui inactive le virus", détaille Pedro Simas, virologue de l'Institut de médecine moléculaire João Lobo Antunes de Lisbonne.

"Je peux vous donner un exemple, les tests que nous avons effectués à l’Institut de médecine moléculaire sur le Covid-19 montrent qu’après une demi-heure de contact avec le tissu, 200 000 doses infectieuses ont été inactivées, soit une réduction de 99%", dit le scientifique.

Efficace après 50 lavages

Ces capacités qu'ont le tissu à inactiver le virus dure dans le temps, selon les scientifiques, jusqu'à une cinquantaine de lavages. Les masques ont obtenu la certification EOKO-TEx, qui garantit que le tissu ne contient pas de produits chimiques nocif pour la santé.

"Ce n'est pas un métal lourd. C'est un produit chimique biodégradable et totalement sûr pour la santé", garantit Pedro Simas.

Les masques ont été commercialisés en avril dernier. Ils coutent autour de 10 euros et sont déjà en vente au Portugal et dans d' autres pays de l'Union européenne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

Covid-19 : quelque 2000 corps anonymes enterrés en Californie

COVID-19 : Rishi Sunak défend son action et relativise son rôle