Le consulat américain de Chengdu n'est plus

Déménagement du consulat américain de Chengdu en Chine
Déménagement du consulat américain de Chengdu en Chine Tous droits réservés Ng Han Guan/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Ng Han Guan/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec AFP, APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

35 ans après son ouverture, le consulat américain de Chengdu en Chine a fermé ses portes, dernier épisode de la crispation des relations entre Pékin et Washington

PUBLICITÉ

La Chine a pris possession du consulat des Etats-Unis à Chengdu trois jours après l'annonce de sa fermeture par Pékin. A quelques heures de l'échéance lundi matin, des camions et des véhicules de transport affublés de plaques diplomatiques sont sortis du consulat américain.

Les diplomates avaient reçu l'ordre de quitter l'avant-poste de Chengdu vendredi. Terminée donc la présence américaine dans cette zone du sud-ouest de la Chine qui comprenait aussi la région autonome du Tibet. 200 personnes travaillaient à Chengdu, dont 150 en contrat local. La mission avait été inaugurée en 1985. Les Etats-Unis comptent encore quatre consulats en Chine continentale et un à Hong Kong.

L'imminence du départ des Américains avait attiré un flot constant de spectateurs, donc beaucoup agitaient des drapeaux chinois et prenaient des selfies. Une manifestation de patriotisme dans cette mégapole de 16 millions d'habitants.

Pékin a fermé Chengdu en réponse à la fermeture de son consulat, en trois jours aussi à Houston, au Texas, la semaine dernière.

Washington avait décidé d'agir parce que Pékin "volait" la propriété intellectuelle.

La Chine avait rejeté l'allégation en disant que la décision américaine était basée sur "un ramassis de mensonges anti-chinois".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine

Vladimir Poutine est arrivé en Chine

Pékin et Washington doivent être "des partenaires, pas des rivaux" affirme Xi à Blinken