DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sale temps pour le tourisme espagnol

euronews_icons_loading
Sale temps pour le tourisme espagnol
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Déjà durement touché par la crise sanitaire, le secteur touristique espagnol a pris un nouveau coup sur la tête après la décision du Royaume-Uni d'imposer une quarantaine de quatorze jours aux voyageurs revenant d'Espagne.

Des hôtels proposent de payer des tests Covid

Pour contourner cette mesure et inciter les Britanniques à venir, des hôtels espagnols proposent de prendre en charge des tests Covid pour les voyageurs à la fin de leur séjour en espérant qu'ils puissent échapper à la quarantaine.

Sur le plan sanitaire toutefois, la décision britannique ne constitue pas en soi une mauvaise nouvelle, a réagi Fernando Simón, le directeur du Centre de coordination des urgences sanitaires du ministère de la Santé : "Le fait que le Royaume-Uni exige une mise en quarantaine pour toute personne venant d'Espagne est à certains égards à notre avantage car cela décourage les gens de venir du Royaume-Uni." Comme un pied de nez au Royaume-Uni où le virus circule toujours...

Les îles espagnoles peu touchées par le Covid

Les touristes britanniques constituent le premier contingent de visiteurs en Espagne. Dans certaines stations balnéaires sur la Costa Brava, ils représentent près de 40 % de la clientèle.

Mais face au récent rebond de l'épidémie en Espagne, le gouvernement britannique déconseille désormais à ses ressortissants d'éviter les voyages non-essentiels partout dans l’ensemble du pays, y compris sur les îles touristiques.

Une décision jugée inadaptée par le Premier ministre espagnol qui rappelle que le virus est quasiment absent dans certaines régions comme les Baléares, les Canaries, Valence et l’Andalousie. Ce sont des "destinations sûres pour les touristiques britanniques", a insisté Pedro Sanchez dans une interview à la télévision.

Des destinations sûres pour les touristiques britanniques.
Pedro Sanchez
Premier ministre espagnol

Inquiétudes pour l'Aragon et la Catalogne

L’inquiétude des autorités sanitaires se porte en revanche sur la Catalogne, l'Aragon ou encore la Navarre. Des régions où le taux d'infection a bondi ces derniers jours. Ce lundi, le gouvernement allemand a, à son tour, déconseillé les voyages non essentiels vers ces régions.