EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Attentat du 2 août 1980 : quarante ans après, "Bologne n'oublie pas"

Attentat du 2 août 1980 : quarante ans après, "Bologne n'oublie pas"
Tous droits réservés euronws
Tous droits réservés euronws
Par Maxime Biosse Duplan
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Bologne s'est souvenu ce dimanche de l'attentat qui avait tué 85 personnes il y a quarante ans. Un massacre aux couleurs du néo-fascisme et de la franc-maçonnerie italienne.

PUBLICITÉ

"Bologne n'oublie pas". Quarante ans après, la ville italienne a commémoré ce dimanche l'attentat de la gare de Bologne, qui avait fait 85 morts et 200 blessés le 2 août 1980.

Toute la classe politique italienne, dont le président Sergio Matarella, les familles de victimes, et beaucoup d'anonymes se sont rassemblés autour d'une cérémonie humble et solennelle.

L'attentat de la gare de Bologne, fait noir de la fin des "Années de plomb" en Italie, est le pire acte terroriste de l'après-guerre en italie. Deux personnes appartenant au groupe d'extrême droite italien NAR (Noyaux armés révolutionnaires) ont été condamnées à la réclusion à perpétuité pour cet attentat, et une troisième, mineure à l'époque des faits, à 30 ans de réclusion.

D'autres personnes, militaires, membres des services secrets, criminels mafieux, ont aussi été mis en cause et condamnés. Mais les commanditaires de l'attentat eux-mêmes n'ont jamais été jugés. Selon Paolo Bolognesi, représentant des familles de victimes, ce sont des responsables de la loge maçonnique P2, dont Licio Gelli, mort en 2015, qui ont conçu et ordonné l'attaque, dont l'objectif était de frapper "Bologne la rouge".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : début des travaux de sécurisation de la tour Garisenda à Bologne

La Pologne exige des explications de la Russie concernant la violation de son espace aérien

Fusillade de Prague : aveux post-mortem de l'auteur d'un double meurtre