Emmanuel Macron, en visite à Beyrouth, dit vouloir "aider à organiser l'aide internationale"

Le président français Emmanuel Macron sur les lieux de la catastrophe, le port de Beyrouth, le 6 août 2020
Le président français Emmanuel Macron sur les lieux de la catastrophe, le port de Beyrouth, le 6 août 2020 Tous droits réservés POOL / AFP
Par Joanne Massard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président français s'est rendu ce jeudi sur le port de Beyrouth ravagé par d'énormes explosions. Emmanuel Macron est le premier chef d'Etat étranger à se rendre au Liban depuis la catastrophe.

PUBLICITÉ

Emmanuel Macron est le premier chef d'Etat étranger à se rendre au Liban depuis la catastrophe qui a ravagé la capitale du pays.

"Je viens d'abord pour apporter un témoignage de soutien d'amitié, de solidarité fraternelle au peuple libanais. Parce que c'est le Liban, c'est la France.
Emmanuel Macron
Président français

Le président français a atterri aux alentours de 11 heures ce jeudi 6 août et a immédiatement posté un message sur son compte Twitter : "Le Liban n’est pas seul".

Le président français, accueilli par son homologue libanais Michel Aoun, a rapidement apporté son soutien au Liban et à sa population : "Je me devais d'être là pour apporter cette amitié, cette fraternité de notre pays au peuple libanais. Je souhaite pouvoir écouter, me rendre compte et aider à organiser l'aide internationale, le soutien et l'appui à Beyrouth et à la population du Liban".

Emmanuel Macron doit aussi rencontré la classe politique libanaise de plus en plus contestée par la population sur les réseaux sociaux.

Les heures qui viennent seront très importantes à mes yeux
Emmanuel Macron
Président français

"Je souhaite voir l'ensemble des forces politique pour avoir un dialogue de vérité. Car au delà de l'explosion nous savons que la crise ici est grave. Elle implique une responsabilité historique des dirigeants en place. C'est une crise politique, morale, économique et financière dont la première victime est le peuple libanais. Et elle impose des réactions extrêmement rapides. Cette visite est aussi pour moi l'occasion d'un dialogue de franchise, d'une exigence aussi à l'égard des forces politiques et des institutions libanaises. Les heures qui viennent seront également très importantes à mes yeux" , a également déclaré le président français.

Les liens entre les deux pays sont très forts. Le Liban a passé 25 années sous mandat français au sortir de la Première Guerre mondiale.

Aujourd'hui, près de 25 000 Français vivent au Liban.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des secouristes étrangers prêtent main-forte pour rechercher des survivants à Beyrouth

L'aide humanitaire commence à arriver à Beyrouth, les investigations se poursuivent

Explosions à Beyrouth : du nitrate d'ammonium en cause, la colère contre la classe dirigeante gronde