DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Deux ans après l'effondrement du pont de Gênes, toujours la douleur et la colère

euronews_icons_loading
Deux ans après l'effondrement du pont de Gênes, toujours la douleur et la colère
Tous droits réservés  RAI
Taille du texte Aa Aa

Une minute de silence, à l'heure exacte du drame, et les noms des victimes qui s'égrainent. A 11h36, le 14 août 2018, le pont de Gênes, dans le nord de l'Italie, s'écroulait. Le pont Morandi, construit 51 plus tôt, entraînait dans sa chute les automobilistes, 43 ont perdu la vie et 16 ont été blessés.

"Nous travaillons avec les administrations locales, avec toute la communauté de Gênes, a assuré le Premier ministre Giuseppe Conte, pour que Gênes renaisse. Les prémisses sont en place, et nous allons continuer. Avec le nouveau plan de relance national, nous accorderons une attention particulière à Gênes."

Nous devons stopper un système pourri qui a permis l'effondrement d'un pont en Italie en 2018

En un temps record, un nouveau pont a été construit. Le pont Saint Georges a été inauguré le 3 août dernier, mais beaucoup parmi les proches des victimes ont refusé d'assister à la cérémonie.

"Il est nécessaire pour notre pays tout entier, y compris les entrepreneurs qui travaillent de manière responsable, de pouvoir sortir de l'abîme dans lequel notre crédibilité a plongé, a déclaré Egle Possetti, du Comité de défense des proches des victimes. Nous devons être en mesure de stopper un système pourri qui a permis l'effondrement d'un pont en Italie en 2018."

La catastrophe a mis en lumière le délabrement des routes, des ponts et des chemins de fer du pays.

Cette structure est essentielle pour les habitants de Gênes, car elle les relie à la Côte d'Azur et à Milan.

La nouvelle construction est équipée de quatre robots de maintenance sur toute sa longueur pour repérer toute érosion et corrosion afin qu'une autre tragédie comme celle-ci ne se reproduise pas.