DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bélarus : nouvelles arrestations, les étudiants dans la rue pour la rentrée

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Several hundred students on Tuesday gathered in Minsk and marched through the city center, demanding the resignation of the country's authoritarian leader
Several hundred students on Tuesday gathered in Minsk and marched through the city center, demanding the resignation of the country's authoritarian leader   -   Tous droits réservés  AP/Tut.by
Taille du texte Aa Aa

Les forces anti-émeutes bélarusses ont procédé a de nouvelles arrestations, dont une une vingtaine de journalistes, en marge d'une manifestation d'étudiants à Minsk.

Depuis le 9 août et sa réélection contestée le président Alexandre Loukachenko fait face à une contestation inédit et quasi-quotidienne.

La jeunesse du pays est un des pays de l'opposition et les étudiants se sont mis en grève.

"Notre université demande la libération des prisonniers politiques et l'annulation de l'élection" dit un étudiant.

"Et Loukachenko doit démissionner, on n'a pas voté pour lui" ajoute son ami.

Au moment où les étudiants manifestaient, deux des leaders de l'opposition ont annoncé la création d'un nouveau parti politique baptisé Ensemble.

Les observateurs notent que la vidéo diffusée a probablement été préparée en amont étant donné que le candidat malheureux à la présidentielle Viktor Babariko est aujourd'hui incarcéré.

De son coté le président contesté Alexandre Loukachenko s'est exprimé devant un parterre de journalistes pour mettre en garde contre les révolutions pro-occidentales en comparant son pays avec sa voisine l'Ukraine.

Alexander Lukachenko, président du Bélarus : "L'Ukraine, s'en sort-elle mieux depuis qu'ils choisi le modèle occidental ? Non, et pour le Bélarus ce serait encore pire !"