Brexit : le coup de théâtre de Boris Johnson

Boris Johnson
Boris Johnson Tous droits réservés Kirsty Wigglesworth/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Boris Johnson menace de mettre un terme aux pourparlers, si un accord de libre-échange n'est pas trouvé d'ici le 15 octobre avec Bruxelles.

PUBLICITÉ

Nouvelle séance de pourparlers entre Bruxelles et Londres qui s'est ouverte ce mardi, et nouveau coup de théâtre de Boris Johnson. Le Premier ministre britannique exige qu'un accord soit trouvé d'ici le 15 octobre, pour que la sortie de l'Union soit effective à la fin de l'année, avec ou sans "deal".

Des positions qui semblent prendre de court les citoyens britanniques.

"Je ne sais pas où ça en est", lance un homme interrogé dans la rue. "J'ai laissé tomber l'histoire du Brexit. Si ça doit se passer sans accord, ça arrivera et ce sera une catastrophe."

"Avec cette huitième et dernière séance de pourparlers, à Londres, les deux parties semblent s'éloigner toujours un peu plus au lieu de se rapprocher", relate Tadgh Enright, reporter à Euronews. "Elles tentent péniblement de trouver un accord sur les volumes de pêche autorisés à l'avenir pour les Européens dans les eaux britanniques, ou sur la façon dont le gouvernement, ici, pourra soutenir les entreprises nationales. Désormais, Boris Johnson veut revenir sur la question épineuse de la frontière entre l'UE et le Royaume-Uni, en Irlande. Il affirme que ce dossier peut être bouclé en cinq semaines, et que dans le cas contraire, il serait plus que ravi de quitter l'Union sans accord".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le ton monte entre l'UE et le Royaume-Uni sur le futur partenariat

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Irlande du Nord : vers une levée du blocage des institutions