DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les jeunes et le Covid-19 : "Ne tuez pas vos grands-parents", le message brutal de Londres

euronews_icons_loading
Les jeunes et le Covid-19 : "Ne tuez pas vos grands-parents", le message brutal de Londres
Tous droits réservés  أ ب
Taille du texte Aa Aa

Les gens se sont "trop détendus", "trop relâchés" pendant l'été, c'est ce qu'a déclaré le gouvernement britannique tout en annonçant près de 3 000 nouvelles contaminations au Covid-19 ces dernières 24h. En deux jours, près de 6 000 nouveaux cas ont donc été enregistrés au Royaume-Uni et un tiers des contaminations concernent les 20-29 ans.

Le ministre britannique de la santé Matt Hancock a envoyé ce message brutal aux jeunes : "Ne tuez pas vos grands-parents" ... précisant qu'ils devaient agir de manière responsable et garder leur distance.

Le Royaume-Uni a également modifié son approche en ce qui concerne l'application de restrictions générales aux voyageurs en provenance de pays à haut risque. Pour la première fois, il a décidé de soustraire immédiatement sept îles grecques aux quatorzaines , mais pas le continent européen.

En Italie, certaines écoles ont ouvert leurs portes pour la première fois depuis le mois de mars. Près de 92 000 enfants sont donc retournés en classe.

Le gouvernement italien a fixé au 14 septembre la date de réouverture de toutes les écoles italiennes, mais certaines municipalités et régions, comme le permet la loi, ont décidé de reporter la rentrée scolaire ou de l'anticiper comme à Bolzano, dans les Alpes italiennes.

Des réactions parmi ces élèves : "Je veux repartir en vacances", "je suis un peu contente et un peu non", "j'en ai déjà marre", "je suis heureuse de retrouver mes professeurs et tous mes camarades de classe, même si c'est à une distance sûre."

En France, où les écoles sont ouvertes depuis une semaine, un épidémiologiste de premier plan, Arnaud Fontanet, a lancé cet avertissement. Selon lui, si le nombre de cas de Covid-19 continue d'augmenter au rythme actuel, le pays pourrait être confronté à une "situation critique" dans plusieurs régions en décembre prochain. Actuellement, l'augmentation du nombre de nouveaux cas de coronavirus par semaine est de 30%, avec une augmentation de 15% du nombre d'admissions à l'hôpital.