DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La London Fashion Week annonce le futur de la mode

'In Bloom'
'In Bloom'   -   Tous droits réservés  Courtesy of Burberry
Taille du texte Aa Aa

En raison de la Covid-19, la Fashion Week de Londres, habituellement très glamour, semble cette année bien terne, et en tout cas très distanciée, la plupart des créateurs présentant leurs collections en ligne.

Pour l'ouverture de la Fashion Week, la marque de luxe Burberry a emmené ses mannequins en forêt pour un défilé en ligne, sans podium ni public physique.

"J'ai vu physiquement des défilés, puis je les ai vu sur un écran, l'expérience n'est pas la même évidemment. Le fait de pouvoir voir les vêtements de près, parfois entendre les tissus ou les accessoires - comme lors d'un défilé de Paco Rabanne, avec le son de cette cotte de mailles pendant le défilé. Il y a des éléments du spectacle physique que la technologie n'a pas encore trouvé le moyen de vraiment reproduire".
Imran Amed, fondateur et rédacteur en chef de "The Business of Fashion"

Beaucoup disent que la pandémie oblige à repenser radicalement le fonctionnement de l'industrie de la mode, le calendrier entre Paris, Londres, New York et Milan, et la fréquence des rendez-vous par exemple... la technologie permettant aujourd'hui de présenter autrement les collections...

"Une des conséquences de la situation est que l'industrie doit réfléchir à améliorer le fonctionnement et la fréquence des Fashion Weeks. Je ne pense pas que nous nous débarrasserons complètement des semaines de la mode, mais en même temps, je pense qu'il y aura de nouvelles façons de montrer des vêtements, des choses encore inédites".
Imran Amed, fondateur et rédacteur en chef de "The Business of Fashion"

Les créateurs peuvent personnaliser, en vidéo notamment, leurs collections et incarner leur présentation à la première personne, comme l'espagnole Sonia Carrasco.

En tout cas, la crise de Covid-19 a permis de montrer la création en couture sous de nouvelles formes...