DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tests Covid-19 : les délais d'attente des résultats bientôt réduits ?

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Laboratoires Cerba
Laboratoires Cerba   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Alors que les tests antigéniques n'arriveront pas avant plusieurs semaines, des laboratoires nous expliquent comment ils tentent déjà de réduire les délais pour les tests PCR, alors que la pandémie de coronavirus est entrée dans sa deuxième vague.

Avec plus de 8 000 nouveaux cas confirmés en 24 heures mardi, la France continue d'observer une recrudescence du Covid-19 cet automne. Mais plus parlant encore, le taux de positivité des tests réalisés poursuit également son augmentation.

Les tests sont désormais réalisés à grande échelle dans le pays - ils sont passé de 200 000 à plus d'un million chaque semaine en deux mois - mais au prix de files d'attente et de délais d'obtention des résultats qui s'allongent, allant parfois jusqu'à plusieurs jours, voire une semaine.

Dans certains laboratoires, le manque de matériel et de personnel est notable et l'approvisionnement en produits réactifs se fait en flux tendu.

Mais dans ce grand laboratoire, la situation commence à s'arranger, et les délais pourraient être bientôt réduits : "Je dirais que nous avions atteint une vitesse de croisière au début de l'été, en juillet, lorsque nous étions en moyenne à 2 à 3 000 essais par jour, puis, de manière très brutale, nous sommes montés à 12 à 15 000 début septembre, ce qui, à l'époque, était bien au-delà de nos capacités car nous n'avions pas reçu le matériel que nous avons reçu depuis", raconte Sylvie Cado, PDG des Laboratoires Cerba. "Mais ces files d'attente sont en train de se réduire très fortement et on pense que dans environ une semaine on va pouvoir récupérer des délais de traitement tout à fait corrects, soit 24 à 48 heures".

Pour éviter d'être débordé, l'hôpital d'Argenteuil, en région parisienne, a dû prioriser les demandes de tests. "Dès le mois de juillet, nous avons indiqué sur le site de l'hôpital que nous donnions la priorité aux patients. Pour les demandes de voyage, pour des raisons personnelles ou de confort, on pouvait prendre les patients mais ils n'avaient pas la priorité", explique Laurence Courdavault, chef du service de biologie médicale à l'Hôpital d'Argenteuil.

Les délais pourraient être encore réduits avec l'arrivée des tests antigéniques. Validés par la Haute autorité de santé, ils pourraient être déployés dans les prochaines semaines mais pas pour les personnes avec des symptômes ou les cas contacts. Le prélèvement nasal mis en relation avec un réactif permet d'obtenir un résultat en 15 minutes, montre en main.