DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Joe Biden : "J'aurais espéré que le président transmette les bonnes leçons aux Américains"

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Le démocrate Joe Biden s'exprimant en meeting électoral à Miami en Floride, 5 octobre 2020
Le démocrate Joe Biden s'exprimant en meeting électoral à Miami en Floride, 5 octobre 2020   -   Tous droits réservés  Andrew Harnik/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Toujours en campagne, lui, le candidat démocrate à la Maison blanche, Joe Biden s'est emporté contre ce retour aux manettes tonitruant de Donald Trump.

"J'aurais espéré que le président, après avoir traversé ce qu'il a traversé, et je suis heureux qu'il ait l'air d'aller assez bien, transmette les bonnes leçons aux Américains : les masques sont importants" a-t-il expliqué après avoir déclaré dans une émission télévisée :

"La seule chose que j'ai entendu, qu'on m'a montré, c'est un de ses tweets qui disait, en gros, ne vous inquiétez pas autant de tout cela. Mais il y a beaucoup de choses dont il faut se soucier : 210 000 personnes sont mortes. Il y a près de 50 000 personnes par jour qui attrapent le coronavirus. C'est donc une grande inquiétude, J'espère que personne ne se dira ensuite avec ce message que ce n'est pas un problème".

Sur les réseaux sociaux, les critiques ont aussi fusé. L'acteur Chris Evans, qui incarnait le rôle de Captain America dans les films Marvel, s'est énervé :

"Vous avez été pris en charge 24 heures sur 24 par les meilleurs médecins utilisant les meilleurs médicaments. Pensez-vous vraiment que tout le monde y a accès ? ! Malheureusement, je suis sûr que vous êtes conscient de cette disparité, mais vous vous en fichez. C'est une insouciance choquante, même pour vous."

Michael Mc Faul, l'ancien conseiller de Barack Obama pour la Russie, professeur en sciences politiques a également relevé l'ineptie du message :

"Trump dit : 'N'ayez pas peur du Covid-19.' A-t-il déjà rencontré les familles et les amis des plus de 200 000 Américains décédés et osé leur dire cela ? Se rend-il compte que 99,99% des 7 000 000 d'Américains infectés ne sont pas soignés dans la suite présidentielle du Walter Reed ?"

Mais les partisans pur et dur de Donald Trump ne l'entendent pas ainsi. Brian Robins, supporteur venu du Potomac témoigne :

"Je suis ici car je pense que Notre président est l'un des présidents pro-américains les plus travailleurs que nous ayons jamais eu. Du même niveau que Ronald Reagan. Et je crois que, tout comme lorsque Reagan a malheureusement été victime d'une tentative d'assassinat, le pays s'est uni. Mais pas autant cette fois-ci. Et j'ai vu des patriotes se rassembler pour soutenir leur président. Je n'ai pas pu venir pendant le weekend, mais je me suis dit qu'aujourd'hui je devais saisir l'occasion de venir ici et de dire simplement merci pour tout le travail et les efforts que cet homme a fourni 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, lors de ces quatre dernières années".

Le prochain face-à-face présidentiel est prévu le 15 octobre à Miami. Les deux rivaux ont fait savoir qu'ils y participeraient s'il était maintenu, malgré le diagnostic de Donald Trump.