DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grèce : le parti néonazi "Aube dorée" qualifié d'"organisation criminelle"

euronews_icons_loading
Grèce : le parti néonazi "Aube dorée" qualifié  d'"organisation criminelle"
Tous droits réservés  Petros Giannakouris/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

"Pavlos mon fils, tu as réussi". La mère de Pavlos Fyssas, tout de noir vêtue, salue la décision de justice rendue ce mercredi à Athènes. Pour la première fois, le parti néonazi Aube dorée a été qualifié d'"organisation criminelle".

C'est un membre de ce mouvement d’extrême droite qui avait assassiné en 2013 un rappeur, Pavlos Fyssas.

Sept ans après les faits, justice est enfin rendue, au plus grand soulagement de la famille de Pavlos.

Nous, les parents de Pavlos, on est vraiment soulagés. Mais on se sentira encore mieux lorsqu'on verra ces gens vraiment derrière les barreaux. Là, ils ont été condamnés en tant qu'organisation criminelle, et c'est une grande chose. Mais ce qu'on veut, c'est qu'ils aillent en prison et pour de bon !
Takis Fyssas
père de Pavlos, rappeur assassiné

Le fondateur du parti Aube dorée Nikos Michaloliakos, 62 ans, négationniste et admirateur du national-socialisme, et 6 autres cadres du parti ont été reconnu coupable de "direction" et "appartenance à une organisation criminelle". Ils seront fixés sur leur peine lors d'une audience ultérieure.

ARIS MESSINIS / AFP
Le dirigeant et fondateur du parti néonazi grec Aube dorée, Nikos Michaloliakos, devant une cour d'appel pénale à Athènes, le 6 novembre 2019,ARIS MESSINIS / AFP
Toutes les activités criminelles, les meurtres et les tentatives d'homicide ont été ordonnés par Michaloliakos. Ce verdict constitue une première réparation pour les victimes de la violence nazie.
Thanasis Kampagiannis
avocat des parties civiles

Le parti Aube dorée avait prospéré au début des années 2010, dans le contexte de crise économique et financière. Ses représentants étaient même entrés au parlement en 2012.

Mais l'ouverture de la procédure judiciaire il y un peu plus de 5 ans a entraîné le déclin d'Aube dorée.

Lors des dernières législatives, il n'avait obtenu aucun siège au parlement.

La décision d'aujourd'hui envoie un message clair : il n'y a pas d'impunité. Les groupes fascistes n'ont le droit de citer, ni sur nos îles, ni dans nos villes, ni ailleurs.
Kostas Papadakis
avocat des parties civiles

Les nombreux militants anti-fascistes à l'extérieur du tribunal ont également salué la décision de justice.

Quelques heurts ont éclaté ensuite : des groupes d’extrême gauche ont exprimé leur satisfaction en tirant des cocktails Molotov, à quoi la police a répondu par des gaz lacrymogènes.

Ce verdict confirme ce que tout le monde pensait ici depuis longtemps : le parti Aube doré est bel et bien une organisation conçue pour commettre des actes criminels. D'une certaine manière, c'est une victoire contre les groupes d'extrême-droite, non seulement en Grèce mais aussi ailleurs en Europe.
Panos Kitsikopoulos
euronews