EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Etat islamique : les meurtriers présumés de James Foley aux Etats-Unis pour y être jugés

Etat islamique : les meurtriers présumés de James Foley aux Etats-Unis pour y être jugés
Tous droits réservés Hussein Malla/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Hussein Malla/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le journaliste James Foley avait été décapité en 2014 par un groupe de quatre Britanniques de l'Etat islamique : deux d'entre eux ont été transférés aux Etats-Unis pour y être jugés. Les assassins présumés doivent répondre de la mort de nombreux otages occidentaux.

PUBLICITÉ

El Shafee Elsheikh et Alexanda Kotey ont été transférés aux Etats-Unis pour y être jugés. Ce sont deux djihadistes nés en Grande-Bretagne, de 32 et 36 ans, et capturés en janvier 2018 par les forces kurdes en Syrie. Ils étaient surnommés les Beatles par leurs otages, compte tenu de leur accent britannique.

"Les prévenus sont accusés d'infractions de terrorisme liées à la prise d'otages et au meurtre de plusieurs otages américains et étrangers", a expliqué John Demers, procureur général pour la sécurité nationale.

Parmi les victimes de ce groupe particulièrement cruel, James Foley, journaliste de 40 ans. En août 2014, il est décapité par ses ravisseurs qui publient l'effroyable vidéo de son assassinat. 15 jours plus tard, Steven Sotloff, autre journaliste kidnappé depuis un an, est décapité à son tour. Kayla Mueller et Peter Kassig, deux humanitaires américains de 26 ans connaissent le même sort. Les "Beatles" ont également exécuté deux Britanniques et deux Japonais.

c'est seulement un premier pas
diane foley
mère du journaliste décapité

"Je pense que c'est un premier pas, mais seulement un premier pas, dit Diane Foley, la mère de James. Mais néanmoins, un pas important pour montrer au monde que nous devons tenir ces types pour responsables de la possibilité d'arrêter la terreur qu'ils ont infligée à tant de gens."

Leur procès, dont la date sera fixée ultérieurement promet d'être hors normes. Quant aux deux autres membres du groupe, l'un a été tué dans un bombardement en 2015, et l'autre est emprisonné en Turquie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire Stormy Daniels : Donald Trump reconnu coupable de toutes les accusations

Un homme de nationalité russe et ukrainienne arrêté à Roissy, soupçonné de préparer un attentat

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon