DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La marée de Covid-19 monte en France : la contamination des plus âgés a plus que triplé

Un homme âgé en réanimation à l'hôpital de Strasbourg, en France, le 15 septembre 2020
Un homme âgé en réanimation à l'hôpital de Strasbourg, en France, le 15 septembre 2020   -   Tous droits réservés  Jean-Francois Badias/AP
Taille du texte Aa Aa

Une deuxième vague polluée par le Covid-19 est bien en train de déferler sur la France, la marée de contaminations monte chaque jour un peu plus. Et si les projecteurs médiatiques sont braqués sur les couvre-feux qui entrent en vigueur en Île-de-France et dans huit métropoles, synonymes selon certains Français de la fin du plaisir de sortir et de boire des verres en soirée, pendant ce temps là... ce sont les personnes âgées et les services de réanimation qui commencent à trinquer.

Toutes les dernières données sur l'évolution sanitaire dans le pays fournies par Santé publique France démontrent une nette dégradation :

- En une semaine, les infections au coronavirus ont bondi de 10 000 cas supplémentaires ; le cap des 20 000 avait été franchi le 9 octobre dernier, le nombre de cas est désormais de plus de 30 620.

- Le nombre de morts, de 88 jeudi, fait grimper le bilan total à 33 125 exactement depuis l'irruption de la pandémie sur le territoire.

- Le taux de positivité sur l'ensemble des personnes testées est en hausse constante, de 12,6% au cours des dernières 24 heures.

Les plus âgés à nouveau dans le coeur de cible

Les personnes âgées, souligne Santé publique France en ne cachant pas sa forte préoccupation, redeviennent les cibles favorites du Covid-19. Chez celles qui ont entre 65 et 74 ans, le nombre de contaminations par semaine a plus que triplé depuis un mois et demi : le taux d'incidence est à l'heure actuelle de 103 pour 100 000 habitants. Quant à l'infection parmi les plus de 75 ans et au-delà, elle a été multipliée par 3,7 dans le même laps de temps, soit 115 cas pour 100 000 habitants d'incidence au dernier décompte.

L'agence sanitaire nationale fait part de son pessimisme :

L’accentuation de la diffusion du virus chez les personnes les plus âgées, plus fragiles, survient en décalage de celle observée antérieurement dans les populations plus jeunes (...)
Cela laisse présager une poursuite de l’augmentation des hospitalisations et des décès dans les semaines à venir

La pression de retour en réanimation

Les nuages noirs s'accumulent donc pour le futur proche, d'autant que le nombre de malades frappés par le coronavirus grandit petit à petit, sans grande fluctuation, dans les services de réanimation des hôpitaux. Jugez plutôt :

- Lundi 12 octobre : 171 patients sur l'ensemble du territoire.

- Mardi 13 octobre : 226 patients.

- Mercredi 14 octobre : 193 patients.

- Jeudi 15 octobre : 219 patients.

...

Rappelons que pendant la première vague de Covid-19 en France, la baisse de pression tant attendue en réanimation était intervenue le 21 avril ; le nombre de malades traités par jour était alors passé au-dessous de la barre des 200. Presque six mois plus tard, la fièvre remonte...