DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Brexit, "le beurre et l'argent du beurre"

euronews_icons_loading
Le Brexit, "le beurre et l'argent du beurre"
Tous droits réservés  Olivier Hoslet/AP
Taille du texte Aa Aa

Comment sortir de l'impasse dans les négociations sur la relation entre Bruxelles et Londres après le Brexit ?

Côté européen, on appelle le Royaume-Uni à faire un geste, en renonçant à toute "tactique de négociation" selon les termes employés par Charles Michel. Le président du Conseil européen s'exprimait ce mercredi devant les eurodéputés.

Le Royaume-Uni veut avoir accès au marché unique, tout en ayant la possibilité de s'affranchir des règles quand cela lui convient.
On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière !
Charles Michel
président du Conseil européen

Les discussions bloquent sur plusieurs points, notamment l'accès aux eaux territoriales britanniques pour les pêcheurs ou encore les garanties pour la concurrence entre les entreprises.

Le négociateur en chef de l'Union européenne a indiqué qu'un accord était "à notre portée", à condition que les deux parties travaillent de manière constructive.

Michel Barnier a également rappelé qu'un futur accord ne pouvait pas se contenter d'être la transposition d'un modèle, compte tenu des spécificités de l'UE.

Les Britanniques évoquent le modèle canadien souvent, dans leur discours. Mais nous avons avec le Royaume-Uni une proximité unique, zéro kilomètre entre la république d'Irlande et le Royaume-Uni, et une interconnexion économique construite avec les Britanniques pendant 47 ans qui fait que cette situation n’est comparable à aucune autre.
Michel Barnier
négociateur de l'UE

Les dirigeants européens et leurs homologues britanniques ont jusqu'à la fin de l'année pour trouver un accord.

La perspective d'un "no deal" inquiète les milieux économiques, déjà éprouvés par les impacts de la crise sanitaire