DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Nous n'allons pas maîtriser la pandémie" déclare la Maison Blanche

euronews_icons_loading
"Nous n'allons pas maîtriser la pandémie" déclare la Maison Blanche
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump de nouveau rattrapé par le Covid-19. Le chef de cabinet du vice-président américain Mike Pence a été testé positif. Le chef de cabinet du président en a profité pour livrer cet aveu : "Nous ne maîtriserons pas la pandémie. Nous allons nous assurer du fait que nous ayons les vaccins, les médicaments ou d'autres moyens palliatifs."

Nous ne maîtriserons pas la pandémie. Nous allons nous assurer du fait que nous ayons les vaccins, les médicaments ou d'autres moyens palliatifs.
Mark Meadows
Chef de cabinet de Donald Trump

Une situation sanitaire qui n'effraie pas le président. Distancé dans les sondages au niveau national, il continue de battre la campagne dans les États-clés comme ici à Londonderry, dans le New Hampshire. Comme à son habitude, l'hôte de la Maison Blanche et candidat à sa réélection a harangué la foule : "Nous sommes à un moment clé. Nous avons les vaccins, nous avons tout ce qu'il faut. Nous sommes à un moment clé. Même sans les vaccins, nous prenons un virage et cela va être derrière nous. Et vous savez grâce à qui ? Grâce à moi. Vous vous rendez compte ? (...) Je ne peux pas rester 18 mois dans un sous-sol à cause de ça. Ou m'enfermer pendant une heure et demi dans un magnifique chambre de la Maison Blanche. Quand vous êtes président, vous devez faire le job."

Les propos du chef de cabinet de la Maison Blanche font les choux gras des démocrates. En meeting dans le Michigan, la colistière démocrate Kamala Harris estime que l'administration Trump baisse les bras face à la pandémie. "Il nous faut tous remercier le journaliste Bob Woodward car grâce à lui, nous savons que Donald Trump était informé de la nature du virus dès le 28 janvier, a-t-elle lancé. Il était informé que c'était mortel, que ça pouvait tuer cinq fois plus de gens que la grippe."

Le nombre de morts du Covid aux États-Unis avoisine à présent les 225 000. Le vote anticipé connaît un succès inédit comme le montrent ces longues files d'attente d'électeurs à New York.