Eta dévaste la côte caraïbe de l'Amérique centrale : Nicaragua et Honduras en première ligne

Eta dévaste la côte caraïbe de l'Amérique centrale : Nicaragua et Honduras en première ligne
Tous droits réservés Carlos Herrera/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ouragan Eta a dévasté la côte caraïbe du nord de l'Amérique centrale, le Nicaragua et le Honduras tout proche, faisant au moins un mort et provoquant des inondations

Dans l’œil du cyclone Eta... Ces images ont été tournées par un chasseur d'ouragan de l'US Air Force juste au moment où l'ouragan est passé en catégorie 4 au-dessus des eaux chaudes des Caraïbes.

PUBLICITÉ

Toute la journée de mardi, les pluies torrentielles et les vents violents allant jusqu'à 230 km/h ont balayé la côte du nord de l'Amérique centrale et dévasté une partie du Nicaragua et du Honduras.

L'ouragan Eta a ensuite baissé en intensité, passant des catégories 4 à 2, avec des vents de 176 km/h en direction d'une région appelée "triangle minier", une zone d'extraction artisanale d'or dans le nord-est du Nicaragua. Mais les dégâts matériels seraient pour l'heure moins catastrophiques que prévu.

Guillermo González, directeur de l'agence des situations d'urgence du Nicaragua :

"Au moment où l'ouragan a commencé à se rapprocher des terres, le niveau des rivières a rapidement monté, les services météo l'avaient prévu et annoncé. Il est possible qu'on observe un effet cumulatif dans les régions de Jinotega et de Nueva Segovia et que cela provoque des coulées de boue, nous devons nous y préparés."

Les autorités ont acheminé sur zone 88 tonnes de vivres et deux avions de l'armée de l'air ont convoyé sur place dimanche et lundi des militaires et de l'équipement médical.

Les inondations et les pluies ont causé la mort d'au moins une adolescente de 13 ans au Honduras, elle a été tuée par l'effondrement de sa maison à San Pedro Sula, dans le nord. 400 personnes avaient été évacuées de son quartier.

Le Programme alimentaire mondial de l'ONU (PAM) a annoncé apporter un "soutien logistique et en télécommunications, avec des dépôts mobiles (de vivres), des bureaux en préfabriqué, des générateurs électriques, des radios et des liaisons par satellite".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Plus de 3 800 morts en Libye après le passage du cyclone Daniel

Libye : des milliers de morts dans la ville martyre de Derna

En Libye, Derna craint un bilan très lourd après des inondations dévastatrices