PUBLICITÉ

Contre le Covid-19, l'Europe passe à la vitesse supérieure

Contre le Covid-19, l'Europe passe à la vitesse supérieure
Tous droits réservés Luca Bruno/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Luca Bruno/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plusieurs pays prennent de nouvelles mesures de restriction sanitaire. Le Royaume-Uni prévoit un plan spécial étudiants pour Noël, la Grèce étend son couvre-feu.

PUBLICITÉ

Une étape importante est franchie au Royaume-Uni et en Italie dans la lutte contre le Covid. Le gouvernement de Boris Johnson prévoit une vaste opération pour permettre le retour des étudiants à la maison en toute sécurité pour Noël. Le but est d'éviter une nouvelle vague d'infections parmi leurs parents et leurs proches âgés.

Les étudiants britanniques seront dépistés deux fois avant de partir en vacances puis se verront attribués des dates de départ spécifiques pendant un créneau. Objectif : réduire le risque de propagation du virus.

En Italie, les infections au Covid battent des records avec plus d'un million de cas positifs. Les hôpitaux sont débordés. Le gouvernement a décidé de transférer certains malades dans un grand hôtel de Rome équipé pour l'occasion de tout le matériel médical pour traiter des patients à différents stades de la maladie. Beaucoup de médecins appellent à un nouveau confinement national.

La Hongrie passe au stade supérieur dans son combat contre la pandémie. Les commerces doivent désormais fermer à 19h, les restaurants se contentent de la livraison à domicile. Les grandes écoles et les universités passent à l'enseignement à distance. Les rassemblements familiaux sont limités à dix personnes et un couvre-feu national a été instauré.

"De mon point de vue, ces mesures strictes auraient déjà dû être prises pendant la première vague, témoigne Krisztian Vereczkei. Si ça avait été le cas, nous ne serions pas dans cette situation aujourdhui."

"J'ai l'impression qu'on est de plus en plus stricts peu à peu, comme le monde entier, dit Judit, une retraitée. C'est un vrai danger, cette maladie. Ce n'est pas une grippe, c'est plus que ça."

Quant au gouvernement grec, il a annoncé de nouvelles restrictions en plus d'un confinement, prolongeant le couvre-feu dans tout le pays entre 21 heures et 5 heures du matin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : rebond épidémique, l'OMS appelle à la vigilance

L'OMS lève l'alerte maximale sur la pandémie de Covid-19

Origine du Covid : l'OMS assure que Pékin dispose de plus de données, la Chine dément