DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

25 ans après les Accords de Dayton, les craintes persistent en Bosnie-Herzégovine

euronews_icons_loading
25 ans après les Accords de Dayton, les craintes persistent en Bosnie-Herzégovine
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

25 ans après les Accords de Dayton, les craintes d'une reprise du conflit sont toujours présentes en Bosnie-Herzégovine.

La nationalisme n'a pas disparu même si les principaux partis ethno-nationalistes "ont été balayés" dans les grandes villes du pays lors des élections locales du 15 novembre 2020.

Dans les écoles ou les mairies, d'anciens ennemis comme Edisa Sehic prêchent la réconciliation au-delà des divisions ethniques. Pour cette ancienne soldate bosniaque, "l'avenir appartient aux jeunes". "Pourquoi les jeunes feraient-ils marche arrière ? Si j'ai vécu quelque chose de vraiment mauvais, pourquoi devrais-je pousser mon enfant ou tout autre enfant à revivre cela ?"

Pour Janko Samukovic, ancien soldat serbe, les gens doivent davantage travailler ensemble car "cela apporterait un changement, un changement pour nous tous dans ce pays". "Je préfère que les gens coopèrent, qu'ils travaillent ensemble. Je pense que les gens eux-mêmes n'ont aucun problème à travailler et à vivre ensemble, à traîner ensemble, à établir une confiance."

Le 21 novembre 1995, après des semaines de négociations et quatre années de guerre, un accord sur le règlement des conflits dans l'ex-Yougoslavie est conclu, sur la base militaire de Dayton aux États-Unis, par les présidents de Serbie, de Bosnie et de Croatie.

Ces accords seront officiellement signés en France quelques semaines plus tard, au palais de l’Élysée, le 14 décembre 1995.