DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’intégration des migrants progresse partout en Europe, mais "lentement"

euronews_icons_loading
L’intégration des migrants progresse partout en Europe, mais "lentement"
Tous droits réservés  Javier Bauluz/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Le processus d'intégration d'un immigrant peut se révéler souvent complexe, voire différencié. La publication de l'Index des politiques d’intégration des migrants permet de comparer la situation dans 52 pays.

Cinq Etats membres de l'Union européenne se retrouvent dans le top 10 de ce classement. Il s'agit de la Suède, de la Finlande, de la Belgique, de l'Irlande et du Portugal. Tous obtiennent une note supérieure à 64 sur 100. Le Canada, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis, l'Australie et le Brésil complètent le haut du tableau. "Depuis 2014 la moyenne par pays a augmenté de 2 points sur notre échelle de 100. Les Etats membres de l'Union ont progressé d'un point, à la fois en Europe de l'Ouest et en Europe centrale", explique Thomas Huddleston, directeur de recherche au Migration Policy Group.

Les politiques d'intégration s'améliorent lentement avec le temps
Thomas Huddleston
Migration Policy Group

Le rapport présente différentes classifications des systèmes d'intégration :

  • "complet"
  • "égalitaire sur le papier" mais sans réelles opportunités d'égalité
  • "temporaire", dans ce cas-là les migrants rencontrent des obstacles pour s'installer
  • "immigration sans intégration", les personnes sont alors complètement déconnectées de la société

Le débat européen

La Commission européenne a lancé le mois dernier un plan d'action pour aider les Etats membres à renforcer la mise en oeuvre de leurs politiques d'intégration. "Nous devons construire le respect mutuel et accélérer le sentiment d'appartenance des migrants", insiste le vice-président de la Commission européenne Margaristis Schinas.

Mais au Parlement européen, les groupes situés à droite de l'échiquier politique s'inquiètent de voir une dilution des valeurs européennes. "On ne peut pas parler de l'Union européenne, on ne peut pas parler des valeurs occidentales, sans reconnaître l'importance des valeurs judéo-chrétiennes. Et je pense que nous devons insister là-dessus", souligne l’eurodéputé conservateur Cristian Terhes.

Le révélateur sanitaire de l’intégration

Selon l'équipe qui a rédigé ce rapport, la pandémie a révélé l'importance des politiques d'intégration. "Les immigrants dans les pays avec des politiques plus inclusives obtiennent des résultats plus équitables en matière de santé. Cela doit pousser à tirer la sonnette d'alarme pour le futur", précise Thomas Huddleston.

Dans un pays qui obtient le score de 50 sur 100 selon cet index, un migrant risque de rencontrer autant d'obstacles que d'opportunités pour s'intégrer.

Journaliste • Grégoire Lory