DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sable blanc et cocaïne : 650 kgs sont arrivés seuls aux Îles Marshall, sur un bateau à la dérive

Des paquets remplis de cocaïne saisis sur un bateau échoué sur l'atoll d'Ailuk - Îles Marshall -, le 15 décembre 2020
Des paquets remplis de cocaïne saisis sur un bateau échoué sur l'atoll d'Ailuk - Îles Marshall -, le 15 décembre 2020   -   Tous droits réservés  GIFF JOHNSON/AFP
Taille du texte Aa Aa

C'est la plus grosse saisie de cocaïne aux Îles Marshall depuis leur indépendance il y a trente ans. Les policiers de cet archipel d'Océanie, situé dans la partie nord du Pacifique, peuvent s'en vanter... bien qu'ils n'aient eu qu'à se pencher pour ramasser la belle quantité de drogue pure. Les près de 650 kilos de poudre blanche sont en effet arrivés tout seuls, cachés dans un compartiment bricolé sous le pont d'un petit bateau qui s'est échoué sur une plage paradisiaque de l'atoll d'Ailuk. Etrange, aucune personne n'était à bord.

L'embarcation sans capitaine a provoqué la curiosité des autorités marshallaises la semaine dernière mais la saisie de cocaïne n'a été annoncée que ce mercredi 16 décembre. Le procureur général des îles, Richard Hickson, estime que le bateau a été ballotté au gré des flots depuis un long moment.

Il se peut qu'il ait dérivé pendant un an ou deux
Richard Hickson
Procureur général des Îles Marshall

Que s'est-il passé sur le bateau "fantôme" ?

Le mystère risque de demeurer entier. Qu'est-il advenu des trafiquants qui étaient forcément à la barre ? Ont-ils abandonné le navire à la hâte de peur d'être arrêtés au cours de leur livraison ? Sont-ils morts noyés lors d'une forte tempête ?

En tout cas, la drogue répartie dans des paquets d'environ un kilo chacun est bien restée à bord. Presque la totalité du chargement est désormais partie en fumée, incinérée par la police locale. Une petite partie de la cocaïne a toutefois été récupérée pour expertise par la fameuse DEA, l'Agence américaine de lutte contre les stupéfiants.