Brexit, Covid-19...la présidence portugaise de l'UE s'annonce chahutée

Brexit, Covid-19...la présidence portugaise de l'UE s'annonce chahutée
Tous droits réservés Burhan Ozbilici/Copyright 2017 The Associated Press. All rights reserved.
Par Ricardo Figueira
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ministre portugais des Affaires étrangères, Antonio Santos Silva, a répondu aux questions d'Euronews sur sa vision de la présidence du Conseil de l'UE, qui va débuter le 1er janvier 2021 pour six mois.

PUBLICITÉ

Alors que l'Agence européenne des médicaments a approuvé le vaccin Pfizer-BioNTech, il reste encore du travail pour mener a bien les campagnes de vaccination au niveau national. 

Le Portugal, qui va prendre au 1er janvier la présidence tournante d'une Union Européenne en pleine crise sanitaire, va devoir faire face à une situation sans précédent dans l'histoire des 27.

Augusto Santos Silva, ministre portugais des affaires étrangères

"En tant que président du Conseil, le Portugal fera tout ce qui est en son pouvoir pour lancer une campagne de vaccination universelle capable de couvrir la majeure partie de la population européenne en un an", explique Augusto Santos Silva, ministre portugais des affaires étrangères. "Nous nous efforcerons de mieux coordonner les mesures de restriction, en termes de discipline, de protection et de sécurité individuelle, mais aussi de mieux gérer l'espace européen de libre circulation".

La pandémie de Covid-19 a frappé très durement les économies européennes. Des milliers de magasins ont mis la clé sous la porte, mais pour le chef de la diplomatie portugaise il peut aussi s'agir d'une opportunité à saisir.

**"Notre reprise économique doit être en même temps le chemin d'une économie sans carbone, une économie numérique capable de générer des richesses, des emplois et des revenus pour les citoyens".
**

En plus de la gestion de la pandémie, la présidence portugaise devra aussi gérer un autre dossier crucial pour l'avenir de l'Union; celui de la sortie du Royaume-Uni, avec une situation post-Brexit qui s'annonce explosive, et ce, dès le 1er janvier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les dirigeants de l'UE se mobilisent contre l'attaque de l'Iran contre Israël

La Moldavie prend de nouvelles mesures contre l'ingérence russe à l'approche du référendum sur l'UE

"Une réussite majeure" : Ylva Johansson s'exprime sur le pacte migratoire européen