EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le Portugal prêt à prendre les rênes de l'Union européenne

Le Portugal prêt à prendre les rênes de l'Union européenne
Tous droits réservés 2021Portugal.eu
Tous droits réservés 2021Portugal.eu
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Son chef de la diplomatie, Augusto Santos Silva, insiste sur l'Europe sociale et les relations avec l'Afrique.

PUBLICITÉ

Ce vendredi, c'est au tour du Portugal de prendre la présidence tournante de l'Union européenne, pour la quatrième fois depuis son adhésion en 1986. Les 27 espèrent avancer sur le climat et l'économie numérique, mais la gestion de la pandémie et les suites du Brexit continueront de s'imposer.

Pour marquer de l'empreinte portugaise ce premier semestre 2021, le Premier ministre António Costa s'appuiera sur son chef de la diplomatie, qui a confié à Euronews ses priorités.

La valeur ajoutée que nous apporterons en ce qui concerne les affaires intérieures, ce sera l'accent mis sur l'Europe sociale. Sur le plan extérieur, ce que nous voulons accomplir, c'est une reprise du dialogue politique et économique avec l'Inde, et nous accorderons aussi une attention particulière à notre relation avec le continent qui est pour nous le plus proche et le plus complémentaire, à savoir l'Afrique
Augusto Santos Silva
Ministre portugais des Affaires étrangères

Ancrer cette relation, le Portugal y tient, et ce n'est pas nouveau. La dernière fois qu'il était aux commandes, en 2007, Lisbonne avait accueilli un sommet Europe-Afrique.

« Au cours de notre présidence, nous allons probablement finaliser l'accord post-Cotonou, qui est le grand accord de coopération entre l'Union européenne et les pays des Caraïbes, du Pacifique et de l'Afrique subsaharienne. Nous devrons aussi, sous notre présidence, préparer le prochain sommet entre les deux unions, européenne et africaine. »

La pandémie a chamboulé les vies de millions d'Européens et le Portugal devra veiller à ce que la campagne de vaccination se poursuive sans encombres sur le continent. Corollaire de la crise sanitaire, la relance des 27 économies mises à mal. Après six mois de boussole allemande, le Portugal insufflera aussi un changement de style.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Portugal a célébré les 50 ans de la révolution des Œillets

Portugal : l'opposition donnée gagnante aux élections législatives du mois de mars (sondage)

Le Premier ministre portugais poursuivi pour corruption à cause d'une erreur sur son nom