DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : 2021 commence mal, très mauvais chiffres en Europe

euronews_icons_loading
Covid-19 : 2021 commence mal, très mauvais chiffres en Europe
Tous droits réservés  Howard Egyetem/MTI/MTVA
Taille du texte Aa Aa

Les ambulances britanniques sont prêtes pour 2021. Face à l'augmentation récente du nombre de cas de Covid-19 à Londres, l'un des principaux hôpitaux de la ville a prévenu qu'il risquait de se transformer dans les jours qui viennent en centre de traitement exclusif des malades du Coronavirus. Le NHS, les services de santé britanniques, sont à nouveau sous très forte pression.

Sadiq Khan, le maire de Londres : "Les services de santé de notre ville sont extrêmement sollicités, mais nous savons aussi que, normalement, la période la plus chargée de l’année est janvier et février, et nous sommes donc vraiment inquiets si davantage de personnes attrapent ce virus. Et c'est pourquoi nous tenons tant à souligner le message adressé à chacun de rester à la maison."

En Belgique, le Père Noël a apporté le Covid : on pense qu'une fête organisée avec saint Nicolas dans une maison de retraite s'est transformée la semaine dernière en super cluster. 27 personnes sont mortes depuis.

En Espagne, le dernier jour de l'année a connu le même nombre de cas qu'au plus fort de l'épidémie, plus de 18 000. Record aussi au Portugal, où le nombre de 7 600 nouvelles infections a été dépassé pour la première fois.

Aux Etats-Unis, où la campagne de vaccination bat son plein, les grands infectiologues appellent le gouvernement à déployer plus de moyens pour accélérer le processus. Le pays a manqué son objectif annoncé de vingt millions de personnes vaccinées avant le 1er janvier. Pour le treizième jour consécutif, les Etats-Unis sont restés au dessus de 100 000 hospitalisations Covid-19.

En Chine, les autorités ont donné leur feu vert sous conditions au vaccin national Sinopharm. Le laboratoire annonce que son produit, en phase 3 de tests, est efficace à 79%.