Glissement de terrain : plusieurs corps retrouvés, les opérations de recherche se poursuivent

Glissement de terrain : plusieurs corps retrouvés, les opérations de recherche se poursuivent
Tous droits réservés Matt Boron/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plus de trois jours après l'impressionnant glissement de terrain dans la localité norvégienne d'Ask, au nord-est d'Olso, plusieurs corps ont été retrouvés dans les décombres. Les autorités poursuivent leurs opérations pour retrouver les autres disparus.

PUBLICITÉ

Plus de trois jours après l'impressionnant glissement de terrain dans la localité d'Ask, au nord-est d'Olso, plusieurs corps ont été retrouvé dans les décombres, portant à quatre le nombre de décès. Les autorités poursuivent leurs opérations pour retrouver les autres disparus.

"Nous avons construit tellement de chemin d'évacuation pour pouvoir sortir rapidement (de la zone sinistrée), que nous pouvons maintenant continuer le travail pendant la nuit", a déclaré l'un des responsables de l'opération, Knut Halvorsen, lors d'un point de presse en fin d'après-midi.

La brigade canine a signalé différents endroits dans la zone où les sauveteurs vont travailler pendant la nuit. La police n'a donné aucun détails sur l'identité des personnes retrouvées mais la police a publié vendredi une liste avec le nom des dix personnes disparues, deux enfants de 2 et 13 ans et huit adultes.

Samedi matin, la responsable de la police locale Ida Melbo Øystese avait indiqué espérer trouver des survivants dans des poches d'air dans les bâtiments encore partiellement intacts.

"L'un des plus graves" glissements de terrain que le pays ait connu

A Ask, dans la municipalité de Gjerdrum, une ville de 5 000 habitants à 25 km de la capitale norvégienne, la terre a sombré tôt le 30 décembre, entraînant l'évacuation d'un millier de personnes qui ne peuvent retourner chez eux car le terrain reste instable. La terre s'est encore effritée dans la nuit de vendredi à samedi.

"Nous sommes installés dans un hôtel (...), c'est une situation complétement surréaliste et terrible", ont confié à l'AFP des habitants évacués, Olav Gjerdingen et Sissel Meyer Gjerdingen.

Une dizaine de maisons et 31 logements se sont écroulés et certaines maisons se sont déplacées sur 400 mètres. La Direction norvégienne des eaux et de l'énergie (NVE) estime que le glissement s'est produit sur une surface d'environ 350 mètres par 800.

Dix personnes ont été blessées dont une, grièvement atteinte, a été transférée à Oslo. Venue sur place, la Première ministre Erna Solberg a souligné que ce glissement de terrain était "l'un des plus graves" que son pays ait connus. Le roi, son épouse et le prince héritier sont attendus à Gjerdrum dimanche en fin de matinée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Norvège dit oui à l'exploitation minière sous-marine

Un manchot du zoo d'Édimbourg promu général de division dans l'armée norvégienne

La tempête Hans submerge le sud de la Norvège