DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region
"Dans la tête des hommes", notre série de podcasts
"Dans la tête des hommes", notre série de podcasts   -   Tous droits réservés  Euronews

Podcast : "Dans la tête des hommes" | Tous nos épisodes

Dans la tête des hommes" est une série de podcasts originaux d'Euronews qui met en lumière le récit d'hommes subissant la pression des rôles masculins traditionnels et défiant des siècles de stéréotypes de genre et, promeut un débat mondial en faveur d'une masculinité épanouie et respectueuse de tous.

Cette série vous emmène dans cinq pays africains, du Burundi au Lesotho, afin de découvrir comment certaines communautés travaillent localement en faveur d’un changement.

1 - Les Abatangamuco au Burundi : le théâtre

Il y a 10 ans encore, Innocent était un homme violent qui dilapidait toute la richesse de sa famille au profit de ses 27 maîtresses. Mais un jour quelque chose a changé dans sa vie. Il a rencontré un groupe d'hommes issus du monde rural burundais, un collectif qui, au fil des ans, a poussé des milliers de personnes à repenser leur masculinité.

2 - Les Abatangamuco in Burundi : le couple

Dans ce second épisode, nous continuons d'aborder l'histoire d'Innocent, ce mari abusif qui a décidé de changer de comportement en cessant de frapper sa femme. Depuis, il est devenu l'homme le plus influent de son village en devenant le premier Umutangamuco, ou "celui qui brille". Nous exposons également les raisons de son changement.

3 - Les Abatangamuco au Burundi : les leçons

À cette table ronde, différents intervenants réagissent au reportage sur les Abatangamuco. Ils nous parlent de leur militantisme, de leur vocation et mettent en perspective les enjeux et les conséquences de la masculinité toxique sur les familles en Burundi et en France.

4 - Les Abatangamuco au Burundi : les solutions

Dans la seconde partie de notre table ronde, nos invités nous parlent de la lutte contre les violences domestiques au Burundi et en France.

5 - Le Góor-jigéen au Sénegal : le secret

Junior est un jeune Sénégalais qui vit avec un secret ; ni sa famille, ni ses amis d’enfance ne soupçonnent l’existence d’une partie de son identité. Junior est gay, ce qu'il n'ose pas dévoiler de peur d'être rejeté, persécuté et même emprisonné.

6 - Le Góor-jigéen au Sénégal : le passé

Il y a quelques décennies, certains hommes sénégalais s'identifiaient ouvertement comme non pas un homme ou une femme, mais comme un sexe alternatif - le "Góor-jigéen" ou "hommes-femmes". Ils vivaient au grand jour et se déplaçaient librement dans les rues de Dakar et d'autres villes, habillés en femmes.

7 - Le Góor-jigéen au Sénégal : le coming out

Dans cet épisode, nous pouvons voir comment, en Afrique mais aussi dans certains pays comme la France, être homosexuel peut être le fardeau de toute une vie. Beaucoup de ces personnes choisissent leur bonheur plutôt que le respect des "règles" de la société.

8 - Le Góor-jigéen au Sénégal : la colonisation sexuelle

Quelles sont les origines de l'homophobie en Afrique ? D'où viennent les lois qui punissent les relations homosexuelles sur le continent ? Dans ce nouvel épisode de 'Dans la tête des hommes', nos invités réfléchissent au colonialisme et à son impact sur la diversité sexuelle au Sénégal.

9 - Banna Ba Mamaenara au Lesotho : les frères des ténèbres

Jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour subvenir aux besoins de votre famille ? Mettriez-vous votre vie en danger pour nourrir les vôtres ? Et si vous n'aviez pas le choix ? Il y est un pays en Afrique où des milliers d'hommes ressentent tant cette pression pour subvenir aux besoins de leur famille qu'ils sont près à travailler pour des gangs criminels en tant que mineurs illégaux.

10 - Banna Ba Mamaenara au Lesotho : une terre sans hommes

_Dans un district montagneux et pauvre du Lésotho vivent de nombreux mineurs illégaux et leur famille. Les femmes y attendent souvent leur mari pendant des mois voire parfois des années. _

11 - Banna Ba Mamaenara au Lesotho : Les anonymes

En France, certains travailleurs invisibles commencent à se faire remarquer. Depuis plus de 20 mois maintenant, des femmes de chambres sont en grève. Elles sont comme les mineurs lesothans (zama zama) qui risquent leur vie en Afrique du Sud pour aider leurs familles ; mais aussi comme les millions d'autres travailleurs qui oeuvrent dans des secteurs difficiles.

12 - Banna Ba Mamaenara au Lesotho : Travailleurs pauvres

Dans cet épisode, inspiré par les podcasts précédents retraçant l'histoire des Zama Zama, ces mineurs clandestins lésothans, nous abordons, avec deux sociologues, un Gabonais et une Française, les limites de la pénibilité et la pression économique liée au travail.

13 - Tounkan namo en Guinée : le héros

Après la mort de son père, tout ce que Mamadou Alpha voulait, c’était sortir sa mère de la pauvreté et devenir son héros. Le fils parfait, l’homme de la famille. A 18 ans, il s’est lancé dans une émigration dangereuse vers l’Europe. Des centaines d’aventuriers meurent en essayant de traverser la Méditerranée, en quête d’une vie meilleure. Mamadou, lui, a survécu. Pourtant, il considère son destin pire que la mort.

14 - Tounkan namo en Guinée : l'aventure

Fana n'a que 18 ans mais il a le sentiment d'être devenu un homme à l'âge de 12 ans, lorsqu'il a décidé de partir à l'aventure et de quitter sa maison en Guinée, à la recherche d'une vie meilleure en Europe.

15 - Tounkan namo en Guinée : la route de l’enfer

"La route de l'enfer”, c'est ainsi que les invités de cet épisode décrivent ce qui se passe sur les itinéraires de migration clandestine entre l’Afrique et l’Europe via la Méditerranée. Dans cet épisode de Dans la tête des hommes, Arwa Barkallah discute avec Mary-Noël Niba, la réalisatrice de "Partir ?", un documentaire sur la migration irrégulière en provenance du Cameroun. Mamadou Bah est un autre invité de ce podcast. Il est journaliste d'opposition et a fui la Guinée par l'une de ces routes migratoires.

16 - Tounkan namo en Guinée : le débat

Sur le continent africain, la question de la nécessité de quitter son pays d'origine ou d'y rester fait l'objet d'un débat animé. Certains disent qu'il existe de nombreuses façons de réussir chez soi, d'autres pensent que ce n'est qu'en partant que l'on peut s’accomplir.

17 - Les soldats du Liberia : une guerre d'hommes

Avec la journaliste libérienne Carielle Doe, nous explorons les stigmates de la guerre civile dans son pays en suivant le parcours d'anciens soldats. Une bataille sanglante dans laquelle la masculinité a été poussée à l'extrême.

18 - Les soldats du Liberia : La blessure invisible

Après avoir été témoin du meurtre de ses parents et de ses frères et sœurs, Morris Matadi a été recruté comme enfant soldat. On lui a mis un fusil dans les mains et on l'a forcé à jouer un rôle actif dans la guerre civile libérienne. Un jour, il a réussi à lâcher son arme et à s'enfuir. Mais, comme beaucoup d'autres ex-combattants, l'horreur de la guerre ne l'a pas quitté, du moins mentalement.

19 - Les soldats du Liberia : La parole libérée

Sylvain Favière, ancien soldat et infirmier français, s'est rendu compte que quelque chose ne tournait pas rond à son retour de mission en Afghanistan. La journaliste et réalisatrice Maud Salomé Ekilla travaille aux côtés du prix Nobel de la paix, Denis Mukwege, en République démocratique du Congo auprès des populations civiles qui subissent l'impact des conflits, notamment les viols. Tous deux affirment que pour guérir les blessures invisibles de la guerre, il faut briser le silence.

20 - Les soldats du Liberia : survie et justice

Le traumatisme de guerre peut-il être guéri ? Sylvain Favière, ancien soldat et infirmier français, a guéri son stress post-traumatique et a vu comment d'autres soldats ont pu aussi progresser. Cependant, la journaliste et réalisatrice Maud Salomé Ekilla, qui travaille avec des femmes ayant subi les violences de la guerre, n'a pas constaté les mêmes résultats.

Dans la tête des hommes est publié toutes les deux semaines en français ainsi qu'en anglais, sous le titre "Cry Like a Boy".

Notre série de podcasts est également disponible sur :

Ce programme est financé par le European Journalism Centre, dans le cadre du programme European Development Journalism Grants, avec le soutien de la Fondation Bill and Melinda Gates.