DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bilan de l'assaut du Capitole : 5 morts et beaucoup de questions

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Bilan de l'assaut du Capitole : 5 morts et beaucoup de questions
Tous droits réservés  John Minchillo/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Blessé pendant cet assaut violent du Capitole par des partisans de Donald Trump, un officier de police a succombé à l'hôpital. Ces événements ont donc causé la mort de cinq personnes et par là-même ils obligent à se poser des questions sur les derniers jours du mandat de Donald Trump, et sur la capacité de la police à sécuriser la zone.

Trois hauts responsables de la sécurité du Capitole ont été obligés de démissionner pour n'avoir pas réussi à empêcher ce saccage qui a laissé les nerfs de tout un pays à vif.

Les élus américains ont exigé une révision des opérations de sécurité et un briefing du FBI sur ce qu'ils ont qualifié d'"attaque terroriste".

Ces moments invraisemblables, des journalistes les ont vécus et immortalisés.

Saul Loeb, photographe pour l'AFP est l'auteur de plusieurs de ces prises de vue historiques. Il était au milieu de la foule des pro-Trump :

"On pouvait entendre les chants, les chants de soutien à Trump et ont a vu des centaines et des centaines de manifestants affluer sous la coupole, ils avaient l'air de venir de toutes les directions.

Les gens dans le bureau de Nancy Pelosi ont pour la plupart ignoré la présence des médias, nous étions quelques uns à l'intérieur. Et ce manifestant en particulier ne semblait pas du tout préoccupé par le fait que son visage apparaîtrait dans les médias".

Mais tous les partisans de Donald Trump n'ont pas ignoré les médias, les images du matériel d'Associated Press saccagés resteront aussi en mémoire.

Et puis des élus Afro-Américains ont aussi critiqué la différence de traitement policier entre les manifestants de Black Lives Matters et ces émeutiers, blancs, pour la plupart : "si des noirs avaient fait ça, ils auraient été mis à terre" a déclaré la représentante démocrate Cori Bush.