DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : au Royaume-Uni, le système de santé public pourra-t-il tenir le coup ?

euronews_icons_loading
Covid-19 : au Royaume-Uni, le système de santé public pourra-t-il tenir le coup ?
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Les rues de Londres quasi-désertes ce weekend et une inquiétude qui grandit chez les Britanniques. Au Royaume-Uni, le Covid-19 a fait plus de morts qu'ailleurs en Europe et malgré un troisième confinement, le virus se propage à des niveaux records : plus de 400 000 nouveaux cas rien que la semaine dernière. Le système de santé publique tire la sonnette d'alarme.

"Je suis vraiment préoccupée par la situation actuelle... nous pourrions avoir 1 personne sur 30 porteuse de la nouvelle variante du Covid et souvent les gens ne sont pas symptomatiques . Il est donc plus important que jamais que nous mettions en place ce programme de vaccination et que les gens soient protégés" souligne le docteurNikki Kanani, directrice des soins primaires au NHS Angleterre.

Le gouvernement a pris un engagement : faire vacciner tous les adultes du Royaume-Uni d'ici à l'automne. 1,5 millions de personnes ont déjà reçu une injection; d'ici la mi-février, Londres espère qu'elle seront 15 millions. En attendant, le respect des restrictions est essentiel martèle le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock :

"Le défi ici c'est que le moindre assouplissement peut être fatal, certains peuvent regarder les règles en se disant cela n'a pas beaucoup d'importance si je fais juste ceci ou cela. Mais ces règles ne sont pas des limites à repousser. Elles sont la limite de ce que les gens doivent faire".

L'objectif est d'éviter de surcharger les hôpitaux du pays, en particulier les unités de soins intensifs. Pour le chef de l'opposition travailliste Keir Starmer, le gouvernement n'a pas de stratégie :

"Le problème, ce sont les messages contradictoires du gouvernement, comme mangez au restaurant, ne mangez pas au restaurant, retournez au travail, n'y retournez pas, restez chez vous ou sortez."

Après presque un an de mesures restrictives, pas sûr que les citoyens britanniques respectent ce confinement. Et une question taraude le gouvernement : pendant combien de temps le service de santé pourra-t-il tenir le coup ?

Sources additionnelles • AFP