DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espagne : opération déneigement avant l'arrivée d'une vague de froid inédite

euronews_icons_loading
Espagne : opération déneigement avant l'arrivée d'une vague de froid inédite
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Dégager les pistes de l'aéroport de Madrid, déneiger les rues de la capitale espagnole et d'une partie du pays : c'est la priorité des autorités avant l'arrivée d'une vague de froid inédite. Jusqu'à moins 14 degrés annoncent les services météorologiques, une vague de froid polaire prévue jusqu'à jeudi, le gouvernement veut à tout prix éviter les accidents à cause du gel.

Résultat : chasses neige et saleuses à pied d'oeuvre dimanche. Tout le monde s'y est mis, militaires et volontaires, notamment pour dégager les accès aux hôpitaux.

" Nous habitons dans le quartier et tous nos amis ont accepté de venir nous aider. Nous sommes ici simplement pour pouvoir dégager le chemin de l'arrêt de bus au service psychiatrique de l'hôpital Gregorio Marañón. L'idée, c'est qu'ils puissent circuler sans danger, qu'ils puissent marcher sur un sol sans glace et que les choses soient plus faciles" explique Rocío Sedano, psychologue.

"Les hôpitaux nous ont beaucoup donné pendant le confinement et ils ont fait tout leur possible pendant la pandémie, donc le moins que nous puissions faire est de donner un coup de main" raconte Félix Sánche, biologiste.

Cela faisait 50 ans que Madrid et une grande partie du pays n'avait pas connu pareille tempête de neige. Filomena, c'est son nom a fait trois morts et paralysé les transports. Dimanche, le trafic restait perturbé sur plus de 700 routes.

Malgré ces difficultés, le ministre de l'Intérieur s'est voulu rassurant sur la campagne de vaccination contre le Covid-19, réaffirmant que 350.000 nouvelles doses seraient bien livrées lundi matin comme prévu.

La tempête "Filomena" se déplaçait dimanche vers les régions de Catalogne et d'Aragon dans le nord-est du pays, affectées par des chutes de neige moins importantes que dans le centre du pays la veille.

Sources additionnelles • AFP