Russie : perquisitions dans l'entourage de l'opposant A. Navalny

Russie : perquisitions dans l'entourage de l'opposant A. Navalny
Tous droits réservés AP / Mstyslav Chernov
Tous droits réservés AP / Mstyslav Chernov
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police russe a procédé à plusieurs perquisitions dans l'entourage de l'opposant Alexeï Navalny. Les autorités disent enquêter sur des violations des règles sanitaires lors des manifestations du week-end dernier.

PUBLICITÉ

La police russe a procédé à plusieurs perquisitions dans l'entourage de l'opposant Alexeï Navalny. Les autorités disent enquêter sur des violations des règles sanitaires lors des manifestations du week-end dernier.

En Russie, la police a procédé ce mercredi à plusieurs perquisitions dans l'entourage d'Alexeï Navalny.

➡️ Il y a eu une descente de police dans le studio de production utilisé par l'opposant pour la réalisation de ses vidéos dénonçant la corruption.

➡️ Il y a eu également une perquisition dans l'appartement occupé par Ioulia, l'épouse d'Alexeï Navalny, à Moscou.

➡️ Enfin, la police s'est rendue dans les bureaux de la fondation anti-corruption, créée par Navalny.

Violations des règles sanitaires

Les forces de l'ordre disent perquisitionner dans le cadre d'une enquête pour violation des règles sanitaires. Autrement dit : les autorités considèrent que les manifestations organisées le week-end dernier dans tout le pays étaient illégales compte tenu du contexte épidémiologique, et que les partisans de Navalny se sont mis à la faute en bravant l'interdiction de manifester.

Samedi, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui sont descendues dans les rues des grandes villes. La police a procédé à 3900 interpellations.

Cela n'empêche pas les partisans de Navalny d'appeler à une nouvelle journée d'action ce dimanche.

A Moscou, une manifestation est prévue devant le siège des services de sécurité (FSB), alors qu'Alexeï Navalny doit passer devant des juges la semaine prochaine et risque de la prison ferme.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations

La journaliste américaine Alsu Kurmasheva reste en prison

Attentat de Moscou : plusieurs diplomates participent à la cérémonie d'hommage