DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le président algérien joue l'apaisement : élections anticipées, entre 55 et 60 détenus graciés

euronews_icons_loading
 Le président algérien joue l'apaisement : élections anticipées, entre 55 et 60 détenus graciés
Tous droits réservés  Fateh Guidoum/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le président algérien annonce simultanément la dissolution du Parlement, la tenue d'élections anticipées en juin, ou au plus tard en septembre, et un remaniement ministériel d'ici 48 heures.

Ces décisions interviennent alors que les appels à manifester se multipliant.

Abdemadjid Tebboune, président algérien : "J'ai décidé de dissoudre l'Assemblée populaire nationale et d'appeler à des élections libres, exemptes de toute corruption. Les portes du scrutin sont ouvertes à la jeunesse."

Le président algérien annonce également gracier une soixantaine de militant du Hirak, le mouvement populaire né à l'hivers 2019.

" Entre 55 et 60 personnes vont rejoindre leurs familles à partir de ce soir ou demain" a ainsi déclaré Abdmadjid Tebboune, estimant que Hirak était un mouvement "béni (qui) a sauvé l'Algérie."

Les grâces présidentielles surviennent juste avant l'anniversaire du soulèvement du 22 février 2019.

Les manifestations avaient poussé Abdelaziz Bouteflika à renoncer à se présenter à un cinquième mandat et à quitter le pouvoir.