DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Christchurch se souvient, 10 ans après un séisme ravageur

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Christchurch se souvient, 10 ans après un séisme ravageur
Tous droits réservés  أ ف ب
Taille du texte Aa Aa

Le 22 février 2011, la ville de Christchurch, dans l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande, est frappée par un tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter. En raison de la faible profondeur de son épicentre, celui-ci est ravageur. Les dégâts sont monstrueux, le bilan des victimes ne cesse d'empirer au fil des jours pour atteindre 185 morts.

Dix ans plus tard et au moment exact du séisme, des centaines de personnes se sont rassemblées à Christchurch pour une commémoration et une minute de silence.

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a rendu hommage à ceux qui ont péri et à ceux qui ont lutté pour survivre :

"Le tremblement de terre et les répliques ont touché les gens de manière complexe et diverse. Le bilan n'aurait pas pu être plus lourd et les répliques quotidiennes ont rendu l'épreuve plus difficile. Un paysage fracturé, des répliques, des amis et des voisins en lutte... et des enfants avec des peurs profondes et invisibles. Dans 10 ans encore, il y aura des gens qui vivront leur vie à l'ombre de ce jour".

Ce tremblement de terre a endommagé des milliers de bâtiments et de maisons à Christchurch, faisant des milliards d'euros de dégâts et obligeant le gouvernement à se lancer dans des projets de reconstruction qui se poursuivent encore une décennie plus tard.

Beaucoup d'habitants avaient quitté Christchurch dans les jours qui avaient suivi le tremblement de terre. Ce n'est qu'en 2017, six ans après la catastrophe, que la population est revenue à son niveau d'avant séisme.