DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : face aux variants du Covid-19, la stratégie des reconfinements localisés

euronews_icons_loading
Nice
Nice   -   Tous droits réservés  Daniel Cole/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En face de l'Angleterre, la ville de Dunkerque en France pourrait bientôt prendre des mesures supplémentaires afin de lutter contre le variant anglais du coronavirus qui circule activement dans cette région en proie depuis une dizaine de jours à une flambée épidémique : 900 cas sur 100 000 habitants recensés sur une semaine soit quatre fois plus que la moyenne nationale.

"La dernière chance" avant le reconfinement

Les autorités locales et le gouvernement réfléchissent à une réponse localisée qui pourrait aller jusqu'au reconfinement. Un scénario que Patrice Vergriete, maire de Dunkerque, espère éviter.

S'adressant aux habitants, Patrice Vergriete en appelle la responsabilité de chacun : "Zéro rassemblement, zéro regroupement, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que les employeurs interdisent les réunions en présentiel dans leur entreprise, ça veut dire concrètement le télétravail au maximum (...) C’est un appel en direction des parents pour que les collégiens, les lycéens ne sortent pas, puissent rester à la maison, ne se regroupent pas dans les city-stades par exemple, comme je l'ai trop vu ces derniers jours. C'est aussi un appel à la population pour différer les évènements familiaux, les anniversaires, les retrouvailles avec les parents. Ce n'est pas le moment, on peut différer ça de trois semaines. Ce serait cette idée de la dernière chance avant le confinement parce que c'est ce qui nous attend si les Dunkerquois ne respectaient pas ce type de gestes."

"Zéro rassemblement, zéro regroupement"
Patrice Vergriete
Maire de Dunkerque

Nice confinée le week-end

Dunkerque pourrait se retrouver dans la situation de la ville de Nice et de l'ensemble du littoral des Alpes-Maritimes, où la population sera confinée les deux prochains week-end, en plus du couvre-feu la semaine, alors que le sud-est de la France est aussi confronté à un taux d'incidence élevé et à une forte présence des variants du Covid-19, plus contagieux.

Sur le plan national, la courbe épidémique reste stable sur un plateau élevé avec en moyenne 20 000 nouveaux cas quotidiens et 3 400 patients en réanimation.