DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : la Sardaigne est à la plage, les Tchèques de plus en plus confinés

euronews_icons_loading
Un policier effectue un contrôle entre les villes de Ostrava et Opava, près de Dehylov en République tchèque, le 01 mars 2021
Un policier effectue un contrôle entre les villes de Ostrava et Opava, près de Dehylov en République tchèque, le 01 mars 2021   -   Tous droits réservés  Jaroslav Ozana, AP
Taille du texte Aa Aa

Contrôles routiers renforcés en République Tchèque, où les mesures de confinement de la population ont été alourdies. 500 points de contrôle de police ont été mis en place et 30 000 hommes mobilisés depuis ce lundi pour limiter au maximum les mouvements de personnes. La République Tchèque, l'un des pays européens les plus touchés par le variant britannique du Covid-19, veut tout faire pour éviter l'effondrement de son système de santé.

Tendance au durcissement aussi en Finlande, où les infections ont explosé depuis le mois de février. restaurants et bars ferment à nouveau leurs portes.

Les Allemands l'attendaient avec impatience, la réouverture des salons de coiffure, fermés depuis deux mois, alors que l'Allemagne balance entre un désir de retour à plus de vie normale et prudence face aux variants du coronavirus. Les écoles ont rouvert il y a une semaine mais restaurants et bars sont fermés depuis le 2 novembre.

Le Danemark aussi a levé certaines restrictions, autorisant certains magasins à lever à nouveau le rideau.

Enfin les habitants de Sardaigne peuvent se réjouir, car en plus du beau temps, ils sont depuis ce lundi en zone blanche, soit celle où la situation sanitaire en Italie est la meilleure. Le taux d'incidence est sur l'île de moins de 50 cas pour 100 000 habitants, alors que le reste du pays, surtout le nord, est dans une situation à nouveau difficile.