DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'OMS juge irréaliste de pouvoir vaincre la Covid-19 en 2021

Par euronews avec AFP,AP
euronews_icons_loading
L'OMS juge irréaliste de pouvoir vaincre la Covid-19 en 2021
Tous droits réservés  Paul Chiasson/AP
Taille du texte Aa Aa

L'Organisation mondiale de la santé juge irréaliste de penser vaincre la pandémie de Covid-19 en 2021... Au cas où vous ne vous en doutiez pas...

Mais l'OMS estime qu'il sera néanmoins possible de faire baisser les nombres d'hospitalisations et de décès d'ici la fin de l'année. Même si aujourd'hui elle déplore encore l'augmentation des nouveaux cas de contamination comme l'explique le Docteur Michael Ryan, directeur de la gestion des situations d'urgences sanitaires de l'OMS :

"Nous avons connu de bonnes semaines au cours des six dernières semaines, nous avons vu de bonnes nouvelles concernant le déploiement des vaccins, et parallèlement, nous constatons cette semaine l'aplatissement de ces progrès et potentiellement l'accentuation de l'épidémie dans un certain nombre de pays".

Malgré cela, au Royaume-Uni, l'humeur est à l'optimisme, puisque le pays a enregistré le plus faible nombre de décès quotidiens et le plus faible nombre de nouveaux cas quotidien depuis octobre.

Le ministre de la santé Matt Hancock a aussi annoncé de nouvelles données sur les performances des vaccins validées par Public Health England :

"Une seule injection du vaccin Oxford AstraZeneca ou du vaccin Pfizer/BioNtech permet de lutter contre les infections graves chez les plus de soixante-dix ans, avec une réduction de plus de 80% des hospitalisations".

C'est une bonne nouvelle en particulier pour le vaccin AstraZeneca , qui souffre d'une mauvaise presse. Lorsque le vaccin a été approuvé par les autorités réglementaires de l'Union européenne, la France a imposé qu'il ne soit administré qu'aux personnes éligibles de moins de 65 ans, car les données des essais sur les groupes plus âgés étaient limitées.

Mais le gouvernement français semble aujourd'hui avoir changé d'avis.

"Toutes les personnes âgées de 50 ans et plus qui sont affectées par des comorbidités, comme le diabète, l'hypertension ou le cancer, peuvent être vaccinées avec AstraZeneca, sans aucune limite d'âge, donc les 50 ans et plus, incluant les 65-75 ans, chez leur médecin traitant, dans l'hôpital qui les suit si elles ont une maladie chronique, et bientôt, dans quelques jours, en pharmacie" a expliqué Olivier Véran, ministre français de la santé sur France 2.

En attendant, le vaccin à dose unique de Johnson & Johnson devrait être approuvé en Europe en ce début de mois. Une fois approuvé, il sera le quatrième vaccin à recevoir l'autorisation de mise sur le marché dans l'Union européenne, après Pfizer/BioNtech, Moderna et AstraZeneca.

L'adhésion de la population au vaccin contre la Covid-19 est en hausse dans plusieurs pays, selon une étude du cabinet Kekst CNC.

En France, 59% des personnes interrogées se disent prêtes à recevoir un vaccin ou l'ont déjà fait, contre 40% en décembre.

C'est au Royaume-Uni que le taux d'adhésion est le plus fort avec 89% de Britanniques prêts à être vaccinés.