DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : renforcement des restrictions face à la hausse des contaminations en Europe

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Covid-19 : renforcement des restrictions face à la hausse des contaminations en Europe
Tous droits réservés  AP Photo/Peter Dejong
Taille du texte Aa Aa

C'est la douche froide aux Pays-Bas. Le confinement strict du pays est prolongé de trois semaines jusqu'au 20 avril. En cause : une augmentation des contaminations et des hospitalisations. Seule consolation : le couvre-feu est retardé d'une heure à 22 heures.

Les bars et les restaurants fermés depuis octobre vont rester portes closes. Même chose pour les commerces dit "non-essentiels" qui garderont leur rideau baissé.

"Je voudrais une fois de plus appeler à respecter les règles de base. Nous l'avons déjà fait auparavant. Nous avons réussi à repousser la troisième vague un peu plus loin et nous pouvons le faire à nouveau. Je suis convaincu que notre propre comportement reste la voie la plus rapide vers l'assouplissement des mesures" assure Mark Rutte, le Premier ministre désigné.

Même constat en Norvège : le nombre de contamination repart à la hausse. résultat : de nouvelles restrictions sont mises en place comme l'interdiction temporaire de vendre de l'alcool dans les bars et les restaurants, et l'obligation pour les voyageurs venant de l'étranger d'effectuer toute leur quarantaine à l'hôtel.

Un an après le premier confinement, le Royaume-Uni a rendu hommage mardi aux 126 000 morts du coronavirus. Minute de silence, illuminations des bâtiments nationaux et une lumière devant sa porte pour le pays le plus endeuillé d'Europe. Une année longue et difficile marquée par le chagrin et le deuil souligne le Premier ministre Boris Johnson : "Ce fut une épopée d'endurance et de privations. - Des fêtes d'anniversaire d'enfants annulées, des mariages reportés, des réunions familiales de toutes sortes rayées de l'agenda. Et le pire , c'est que pendant cette période, nous avons subi tant de pertes."

La Grèce, qui entre dans son cinquième mois de confinement, envisage une réouverture progressive des frontières aux ressortissants de l'Union européenne dès le mois d'avril. Les touristes pourraient ainsi revenir à la mi-mai à condition d'être vaccinés, avoir des anticorps ou un test négatif.

En Espagne, pour tenter de sauver l'été, il n'y aura pas de trêve de Pâques. Pour freiner la circulation du virus, les déplacements entre les régions seront limités à l'essentiel, sans exception pour visiter la famille ou les amis.