EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

OTAN : Washington met la pression sur Ankara

OTAN : Washington met la pression sur Ankara
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec AFP, AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Etats-Unis pressent la Turquie de renoncer à l'achat d'un système antimissile russe. Une demande formulée par le chef de la diplomatie américaine lors d'une réunion de l'OTAN.

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis pressent la Turquie de renoncer à l'achat d'un système antimissile russe. Une demande formulée par le chef de la diplomatie américaine lors d'une réunion de l'OTAN.

La politique extérieure de la Turquie a été un des sujets évoqués lors de la réunion de l'OTAN ces deux derniers jours à Bruxelles. Une réunion à laquelle participait le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken.

Ce dernier a fait savoir à son homologue turc, Mevlüt Çavuşoğlu, que Washington voyait d'un très mauvais œil l'achat par Ankara d'un système russe de défense antimissile.

Pour les Etats-Unis, ce système russe est "incompatible avec l'équipement de l'OTAN (...) Cela n'est pas conforme aux engagements de la Turquie au sein de l'OTAN".

"Tourner le dos ni à l'Occident ni à l'Orient"

De son côté, la Turquie assume une diplomatie tous azimuts. Dans un discours devant les membres de son parti l'AKP, le président Recep Tayyip Erdogan a dit vouloir augmenter le nombre de ses amis et tourner le dos aux hostilités.

Nous allons continuer à bâtir nos relations avec tous les pays, des Etats-Unis à la Russie, de l'Union européenne au monde arabe en fonction des intérêts de la Turquie et des attentes de notre peuple.
Au vu de notre position géographique, entre l'Afrique, l'Asie et l'Europe, nous n'avons pas le luxe de tourner le dos ni à l'Occident ni à l'Orient.
Recep Tayyip Erdogan
président turc

Tensions en Méditerranée

Les relations entre la Turquie et ses alliés occidentaux se sont tendues ces dernières années.

Parmi les motifs des frictions, il y a notamment la question des frontières maritimes en Méditerranée entre Ankara et Athènes, ou encore la division de l'île de Chypre.

Ces sujets doivent être abordées lors du sommet européen qui se tient à partir de ce jeudi à Bruxelles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

UE, Chine, Nordstream 2 et Turquie : la version du secrétaire d'État américain

Turquie : un projet de loi controversé pour contrôler la population de chiens errants dans le pays

Chypre commémore l'invasion turque il y a 50 ans