EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Covid-19 : Paris-Roubaix une nouvelle fois reporté à l'automne

Covid-19 : Paris-Roubaix une nouvelle fois reporté à l'automne
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Prévue le 11 avril, la course a été reportée au 3 octobre en raison de la situation sanitaire, ce qui n'est pas le cas d'autres courses en Belgique et en Italie.

PUBLICITÉ

Les amateurs de cyclisme, et de sport plus généralement, seront encore déçus : pour la seconde fois d'affilée, Paris-Roubaix est sacrifiée à cause du Covid-19. 

Prévue le 11 avril, la course a été reportée au 3 octobre pour les hommes, tandis que la toute première version féminine est prévue pour la veille, le 2 octobre. "Il était inconcevable qu'il n'y ait pas Paris-Roubaix pour la deuxième fois en deux ans", a déclaré à l'AFP le directeur du Tour de France Christian Prudhomme, qui organise également Paris-Roubaix.

Alors que le président français Emmanuel Macron a décidé de nouvelles restrictions pour freiner la pandémie de Covid-19 ce mercredi, le préfet des Hauts-de-France a donc tranché en faveur d'un report.

"Un constat d'échec" pour Luc Foutry, président de la communauté de communes de la Pévèle Carembault (Nord), au coeur des secteurs pavés. 

Car Paris-Roubaix est la seule des cinq plus prestigieuses courses d'un jour de la saison 2021 à être reportée. Milan-Sanremo a eu lieu le 20 mars malgré le contexte sanitaire. Et le Tour des Flandres reste programmé ce dimanche en Belgique.

L'édition 2020 avait déjà été la seule à avoir été annulée en 2020. Après avoir été reportée, elle devait se dérouler à l'automne, lorsque la deuxième vague de Covid-19 a frappé la France.

Depuis la première édition à la fin du XIXème siècle, seules les deux guerres mondiales ont eu raison de Paris-Roubaix, entre 1915 et 1918 puis entre 1940 et 1942, avant le Covid-19.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives

Législatives 2024 : le Rassemblement national en tête, mais sans majorité absolue