Après l'accident ferroviaire meurtrier à Taïwan, l'enquête se poursuit

Après l'accident ferroviaire meurtrier à Taïwan, l'enquête se poursuit
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le propriétaire du camion percuté par le train a été interrogé par les procureurs. L'accident a fait 50 morts et au moins 178 blessés.

PUBLICITÉ

L'enquête se poursuit à Taiwan, pour déterminer les causes du pire accident ferroviaire qu'ait connu l'île depuis des décennies. Le train a déraillé après avoir percuté un camion de chantier. Celui-ci aurait glissé depuis une colline sur une vingtaine de mètres. Selon les autorités taïwanaises, le frein d'urgence du camion n'était pas enclenché. Son propriétaire, ainsi que d'autres personnes, ont été interrogées par les procureur, mais aucune charge n'a pour l'heure été retenue.

Ce samedi matin, les équipes de sécurité taïwanaises étaient à pied d'oeuvre pour nettoyer la zone de l'accident, qui a fait 50 morts et au moins 178 blessés, selon le dernier bilan.Un Français figure parmi les personnes tuées, et deux Japonais et un résident de Macao parmi les blessés.

"Lorsque de telle chose arrivent, je ressens de la peine, et j'en assumerai l'entière responsabilité, a déclaré le ministre taïwanais des transports. À ce stade, nous allons accélérer les missions de secours et de réparation de la catastrophe", a déclaré le ministre des Transports Lin Chia-lung

L'accident s'est produit vendredi matin près de la ville de Hualien, sur le littoral, au premier jour d'un long week-end férié. Durant cette période, les habitants rentrent généralement dans leur village natal pour nettoyer les tombes de leurs proches et faire des offrandes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Réactions internationales après la victoire de Lai Ching-Te à l'élection présidentielle de Taïwan

Election à Taïwan : William Lai, le candidat du parti au pouvoir, élu président

No Comment : catastrophe ferroviaire en Indonésie